Coyah : les autorités ‘’prêtes’’ à combattre l’insécurité

Print Friendly, PDF & Email

Suite au grand banditisme qui règne au sein de la préfecture de Coyah, les autorités préfectorales ont tenue une réunion d’urgence  ce mardi, 26 janvier 2021, avec les services de sécurité, la justice, sages, présidents de quartiers et autres composantes de la localité, afin de trouver solution à ce fléau qui  perturbe le sommeil  des  populations de Soumbouyah. 

Après cette réunion d’urgence, le préfet de Coyah, Aziz Diop a donné les raisons de cette rencontre au micro de notre reporter.

« C’est exact il y a une recrudescence de l’insécurité à Coyah et qui  est inacceptable. Vu ce constat, nous avons jugés  nécessaire de convoquer l’ensemble  des chefs de quartier, chefs secteur, le procureur de la République et la sécurité dans  son  ensemble, pour que nous puissions analyser la situation et trouver la solution immédiatement. Les efforts sont consentis par les forces de sécurité, mais ses  efforts  doivent être accompagnés par les citoyens, chaque citoyen doit avoir une conscience citoyenne, chaque  bon citoyen est un auxiliaire des services de sécurité. Les représentants de ses citoyens qui sont les chefs de quartier ont été invités à beaucoup  plus de vigilance, d’instaurer des comités de vigilance dans tous les quartiers, il y’a beaucoup de maison inoccupées, des maisons clôturées inoccupées dont certains jeunes y habitent avec tous sont lot de dérive liés à la drogue, à l’alcool et autres vices et également il y a beaucoup de cabarets dans les quartiers, nous avons demandé à ce que ses cabarets dans les quartiers là soient détruits. Les coups de feu que nous entendons par si par là, on ne veut pas entendre de coup de feu. Les chefs de quartier aussi se sont engagés pour qu’ils accompagnent les forces de sécurité ». 

Plus loin, il a touché du doigt d’un groupe de léonais appréhendé dans une maison fermée à Kassonyah, dans la Sous préfecture de Maneah : Ce qui est encore plus grave à Kassonyah, la police a arrêté 17 personnes dont 15 filles regroupées dans une grande cour et il y avait 30 personnes.

« Selon les informations, au cours de l’action, on a puis mettre la main sur 17 personnes qui sont en cours d’identification. Mais malheureusement, se sont des léonaises qui sont au compte d’un certain Monsieur Condé qui a pris la tangente. C’est un trafic d’être humain parce que ses personnes sont en transit à Conakry dans le but d’aller au Koweït. Nous sommes rassurés qu’au terme de cette réunion qu’on va combattre drastiquement l’insécurité au sein de la préfecture de Coyah. Nous faisons partis du grand Conakry, il s’agit de prendre les dispositions et redynamiser les services de sécurité, accroître la conscience des citoyens à coopérer et également ne pas baisser les bras », dira entre autres Aziz Diop.

Kalidou, depuis Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.