Coyah: « nous ne tolérerons aucun auteur d’une quelconque infraction » (nouveau président du TPI)

Nommé par décret du président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya, le nouveau président du tribunal de première instance de Coyah a été installé dans ses nouvelles fonctions hier mercredi 21 septembre, par l’inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme qui avait à ses côtés, le chef de cabinet du département.

Le nouveau président promu remplace à ce poste Ibrahima Sory 2 Tounkara, qui occupe désormais le poste de président du Tribunal de Première Instance de Dixinn.
À en croire le porte-parole du département de la Justice qui a installé officiellement le promu dans ses fonctions, rien ne lui différencie presque avec Ibrahima Sory 2 Tounkara qui a toujours officié pour la satisfaction et l’intérêt général.
« Celui qui s’en va a été remplacé par un magistrat qui a, à peu près les mêmes qualités », dira Yaya Kaïraba Kaba, tout en disant à Mohamed Kaba que Coyah c’est sa ville, ses populations, ses collaborateurs.

Très satisfait de la confiance placée en lui, le nouveau président Mohamed Kaba a remercié le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux et des Droits de l’Homme et toutes les personnes qui ont facilité sa venue à la tête de ce présidium avant de revenir sur ses ambitions.
« Dès ma prise de fonction, je tâcherai de programmer très urgemment toutes les audiences pour que les dossiers soient traités selon les principes directeurs du procès, notamment la célérité que j’entends imprimer dans le traitement des dossiers, la lutte sans relâche contre l’impunité et tous les travers sociaux. Comme je le disais tantôt, cette atteinte de ces objectifs ne peut se faire sans la collaboration franche et sincère de tous mes collaborateurs.
Comme l’a martelé tout le temps le Garde de Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’homme, le stellionat est une infraction prévue et puni par la loi et à ce titre, nous ne tolérerons aucun auteur d’une quelconque infraction, que ça soit des infractions de stellionat, de vol et tous ses dérivés », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.