Coyah : sur les enjeux de la future échéance électorale, des acteurs locaux des 5 communes de Conakry étaient à l’école du savoir

Print Friendly, PDF & Email

Dans la perspective de la prochaine échéance électorale, il est apparu au vu du gouvernement et de ses partenaires techniques et financiers (PNUD, l’UNICEF et le PBF), la nécessité de la tenue des formations pour les acteurs locaux (leaders communautaires, autorités et jeunes) des 5 Communes de Conakry, confrontés à de multiples problèmes liés à la gestion transparente et apaisée du processus électoral et à l’implication des femmes et filles leaders dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits en période électorale.

Richard Kourouma, Coordonnateur National du projet d’appui aux infrastructures sociales de paix en Guinée du PNUD et Facilitateur précise : « C’est échanger avec les femmes sur les initiatives qu’elles doivent prendre au niveau d’abord de leurs propres familles, quartiers, des communes pour que cette élection qui doit se tenir se déroule dans la paix, dans la tranquillité, dans un calme total. »

Abondant dans le même sens, le premier vice-maire de Ratoma Alpha Oumar Sacko souligne : « Il y a des jours, on a échangé sur la participation des femmes dans le processus électoral et surtout dans la gestion des conflits, avant, pendant et après l’élection. Et en tant que collectivité locale, nous avons aussi examiné le cadre de la participation des femmes dans l’élaboration du programme de développement local des différentes communes. Les femmes doivent jouer un rôle très important dans la prévention et la gestion des conflits en période électorale. Cette formation m’a beaucoup appris à sensibiliser tous les participants pour avoir la culture de la paix, parce que sans paix, pas de développement. »

Très satisfait de la tenue de cette formation dans sa préfecture, Aziz Diop, Préfet de Coyah s’exprime en ces termes : « Je viens d’assister à la clôture des sessions de formation à l’endroit des jeunes femmes de la société civile, pour que la prochaine échéance Présidentielle soit abordée avec beaucoup plus de sérénité, de paix et les femmes qui sont les moteurs de la paix sociale et de la prévention des conflits. Je remercie PNUD qui nous accompagne dans cette dimension pour que des élections apaisées soient prochainement identifiées. »

À Préciser que cette série de formation touchera 80 acteurs locaux des cinq communes de Conakry. Ils sont entre autres élus locaux, cadres de l’administration communale et leaders communautaires.

Mamadou Kalidou Diallo, correspondant à Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.