Crief : l’affaire OGC renvoyée au 4 avril prochain pour le délibéré, celle de l’OGP renvoyée au 21 mars pour la suite de la procédure 

Poursuivis pour des faits présumés de détournement de deniers publics portant sur  plusieurs dizaines de milliards de francs guinéens, les anciens Directeurs Généraux de l’Office Guinéen de Publicité (OGP) et de l’Office Guinéen de Chargeur (OGC) et Mamadou Saliou Barry ancien comptable de l’OGC tous en liberté ont comparu ce lundi 14 mars 2023, à la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) 

Depuis 6 ans entre les tribunaux, le DG de l’OGC et son comptable qui sont soupçonnés d’avoir détourné plus de 25 milliards de francs guinéens entre (2014-2016) sur la dénonciation de feu Sorel Sankon, ancien Directeur Général Adjoint de l’Office Guinéen de Chargeur, ont lors de leur comparution en décembre dernier rejeté en bloc les accusations portées à leur rencontre. 

À en croire l’avocat de la défense, Me Saliou, les 25 milliards qui font l’objet de débat constituent le fonctionnement de l’Office Guinéen de Chargeur et le Directeur de la Marine Marchande pour une durée de 36 mois et les deux entités avaient le même compte, c’était le compte de l’OGC. Il soutient par ailleurs que ses clients étaient plongés dans une mafia qu’il ne comprenait pas. 

Me Faya Gabriel Kamano dira qie le rapport de la dénonciation présenté n’incrimine pas leur client et que leur présomption d’innocence était déjà sacrifiée. Avant de demander à la Cour de renvoyer ses clients à des fins de la poursuite 

Prenant la parole, l’Agent judiciaire de l’État soutient  que les plaidoiries de la défense traduisent un embarras puisque dans leurs arguments au lieu de disculper leur client ils l’enfoncent. Il demande humblement à la Cour d’appliquer la loi dans toute sa rigueur.

Pour clore la partie, les prévenus ici présents ont à tour de rôle pris la parole pour dire un dernier mot. Mamadou Saliou Barry s’est juste contenté des plaidoiries des avocats en ces termes: « Je m’en remets aux déclarations de nos 2 conseils. Je ne saurais mieux me défendre parce qu’ils ont dit la vérité »

Pour sa part, Sékou Camara qui être  payé à 6 millions de francs guinéens comme salaire mensuel. À sa prise de parole pour clôturer cette audience  il fait savoir qu’il est partagé entre la joie et la peur. Pour la 

petite histoire, il precise que depuis 2000 il vit dans une annexe qu’il a construite lorsqu’il était enseignant. « Je ne peux pas détourner 25 milliards et que je vive dans ça ».

Le président de la Cour,  Me Koulemou, a pour donner une suite à cette procédure renvoyé l’affaire au 04 avril 2023 pour rendre sa  décision. 

Concernant l’affaire dans laquelle est poursuivi l’ancien Directeur Général de l’OGP, le président de la Cour a renvoyé la suite de la procédure au 21 mars prochain pour permettre au procureur de trouver les témoins cités dans cette procédure. Mais nous apprenons que le Procureur Aly Touré a envoyé des huissiers dans leurs domiciles connus mais malheureusement ils avaient tous déménagé, certains depuis une année et d’autres depuis 2 ans environ. 

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.