Justice : le Parquet général relève appel dans le dossier du président de la HAC

Print Friendly, PDF & Email

Dans l’affaire judiciaire qui oppose le Ministère public à Boubacar Yacine Diallo, président de la Haute Autorité de la Communication (HAC) et Ismaël Kouyaté, ex-DAF, tous, poursuivis pour « détournement de deniers publics » par l’agent judiciaire de l’État, le parquet général vient de relever appel, ce mercredi contre l’ordonnance de renvoi du doyen Boubacar Yacine Diallo devant le tribunal correctionnel.

Pour rappel, en décembre 2021, maitre Mohamed Sampil, agent judiciaire de l’Etat accusait l’ancien ministre de Lansana Conté et d’autres cadres de détournement, après le dégel des comptes, ordonné par le président de la transition colonel Mamadi Doumbouya.

 « J’ai été surpris … que je suis accusé de détournement de fonds publics après le 05 septembre 2021. L’Agent Judiciaire de l’Etat a effectivement pris contact avec moi afin que je justifie un montant que de 47 millions six cent trente mille gnf Je me suis rendu personnellement à son agence et j’ai fourni tous les documents sollicités. Le montant dont il est question était destiné à couvrir les besoins immédiats de la HAC. Je trouve qu’il n’est pas élégant d’apprendre à la télévision nationale que l’on fait l’objet d’une accusation de cette nature. Mais je me défendrai… », avait assuré, en décembre dernier, dans un communiqué le vétéran de la presse nationale.

Professionnel confirmé et réputé intègre, Boubacar Yacine Diallo est l’une des grandes figures de la presse guinéenne.

A. Hamza Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.