CRIEF. L’ex-DAAF de la Cour constitutionnelle, Sidiki Sylla (en fuite) condamné à 10 ans de prison

Poursuivi pour des faits de blanchiment de capitaux, corruption d’agents publics, détournement de deniers publics et enrichissement illicite, l’ancien directeur administratif des affaires financières,(DAAF) de la Cour constitutionnelle, Sidiki Sylla en cavale a été condamné à 10 ans de prison et un mandat d’arrêt a été décerné contre lui, ce lundi 25 juillet, par la chambre du jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF).

Dans sa sentence, le juge Francis Kova Zoumanigui a déclaré le prévenu non coupable pour des faits de blanchiment de capitaux, par contre reconnu coupable pour faits de détournement de deniers publics et enrichissement illicite en le condamnant à 10 ans de prison ferme. Au paiement à titre principal 25.442.736.500 fg. Et, il a validé la saisie conservatoire de la somme incriminée de 12.721.368.250fg. Et la Cour a également condamné Sidiki Sylla au paiement de 50 milliards de francs guinéens à titre de réparation de tous les préjudices confondus. Elle a ordonné aussi la confiscation et la vente de tous les biens meubles et immeubles, y compris la concession déclarée bâtie en haute banlieue dans le quartier Kobaya du prévenu au profit de l’Etat guinéen.

A noter que Sidiki Sylla convoqué à plusieurs reprises par la Chambre de l’instruction, n’a jamais répondu à l’appel. 

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.