Crimes de sang en Guinée : les organisateurs des marches… également concernés par les poursuites

Print Friendly, PDF & Email

L’on n’est loin de faire tous les comptes. La justice a décidé de dérouler le rouleau compresseur contre toutes les personnes soupçonnées d’avoir eu un lien avec les crimes de sang en République de Guinée.

A la lecture de la 18è page de l’acte du procureur général près la Cour d’Appel de Conakry, outre l’ancien président de la République et ses hommes, les personnes qui ont, « en violation des dispositions légales, organisé des marches pu cortège sur la voie publique ou des lieux publics » sont dans le viseur de la justice.

Pour la 19è, les conditions de constitution de partie civile du FNDC sont énoncées. Lisez ci-dessous l

Ci-dessous, l’intégralité des poursuites engagées par le procureur général👇👇

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.