Crise au sein de la Mairie de Labé : le maire et ses conseillers ne sont pas en odeur de sainteté

Print Friendly, PDF & Email

Plus deux ans après son installation la mairie de Labé est handicapée. Depuis 3 mois, nombreux de ses responsables et conseillers communaux brillent par leur absence. Pourtant sur les 37 conseillers communaux, les 98% viendraient de l’UFDG. Aux abonnés absents, on notre le 1er et le 3ème vice-maires. Il y a une véritable tempête dans un verre d’eau.

Si pour les uns, cette situation a pour toile de fond, une convalescence administrative, les proches du maire Mamadou Aliou Laly Diallo, parlent d’un conflit interne. D’autres sources évoquent la gestion financière opaque des fonds de cette mairie.  En tout cas d’après le constat fait ce mercredi 03 février 2021, hormis, le maire, la deuxième vice-maire, le conseiller Younoussa Baldé les femmes de ménage, les services de sécurité, les autres étaient absents. Joint au téléphone, le premier vice-maire, l’un des frustrés, nous confie qu’effectivement qu’il y a une crise qui mine le conseil communal depuis belle lurette.

« On est en train de gérer la crise, d’ici demain ça trouvera qu’elle est gérée. On est dans la gestion de la crise, effectivement il y a une crise, on est au terme de la gestion », laisse entendre Mamadou Aliou Sampiring Dillo, qui nous promet plus d’explications demain jeudi.

Rencontré dans son bureau, Younoussa Baldé, a fustigé l’absence prolongée des conseillers communaux particulièrement le 1er et le 3ème vice-maires.  

« Je tiens juste à rappeler que tous les conseillers ne sont pas obligés de venir chaque jour à la mairie, ça dépend des instances et des activités de la commission à laquelle, le conseiller appartient. Au niveau du conseil communal il y a deux organes : l’organe exécutif composé du maire et ses quatre vice-maires, et l’organe délibérant appelé le conseil. En tout cas, en ce qui concerne cet organe, ils ne sont pas obligés de venir tous les jours à la mairie. Mais c’est vrai et ça se remarque il y a longtemps que le 1er et le 3ème vice-maires ne sont pas fréquents à la mairie, alors qu’ils doivent également être présents à tout moment en tant que membre de l’exécutif communal », précise Younoussa Baldé.

Interrogé sur l’éventuelle crise dont fait allusion Aliou Sampiring, le premier vice-maire, Younoussa Baldé de les balayer d’un revers de la main.

« Je me porte en faux par rapport à ces allégations. Moi, j’estime que les choses fonctionnent normalement mais il est inadmissible qu’un vice-maire soit absent à la mairie pendant trois mois, puisque ce sont eux les conseillers directs du maire. Donc on ne peut pas dire que leur absence n’affecte pas le fonctionnement de la commune », reconnait tout de même Younoussa Baldé.

Selon d’autres informations, le maire Mamadou Aliou Laly Diallo est accusé d’être au four et au  moulin. Et que la gestion financière serait la principale pomme de discorde. Dans le même sillage, lors d’une interview qu’il nous a accordée, l’un des conseillers du nom de Boubacar Sidiki Kéita élu sur la liste indépendante avait qualifié le bilan de l’équipe communale de catastrophique.

Affaire à suivre.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.