Crise socio-politique : la communauté Baga dénonce ‘’la prolifération des coordinations en Basse-Guinée’’

Print Friendly, PDF & Email

Dans une déclaration lue dimanche, 6 septembre à Conakry, les fils et filles de la communauté Baga réunis à Hamdallaye, dans la commune de Ratoma, ont dénoncé des cadres de la Basse Guinée qui entretiennent la crise socio-politique. Selon eux, cela s’explique par la création « des coordinations vidées de sens et de responsabilité.

      

« En effet, il nous a été donné de constater qu’au lieu de se préoccuper de l’unité nationale et de la préservation de notre jeune démocratie, notre capitale est devenue un théâtre de violences entraînant des pertes en vies humaines, de la destruction des biens publics et privés.

Curieusement, c’est pendant cette période cruciale de la vie de notre pays, que nous avons constaté avec indignation des velléités de certains fils de notre terroir qui font pulluler des coordinations en base-Guinée.

Cet état de fait du moins déshonorant, fait détériorer les efforts de l’unité de cette région qui n’aspire qu’à contribuer au développement national dans l’émulation, dans l’honneur et la dignité. Face à cette situation socio-politique dégradante, et dans le cadre du respect de certaines valeurs socio-traditionnelles, la communauté Baga ne peut reconnaître aucune coordination vidée de tout sens de responsabilité », déplorent-ils.

Dans cette même note, la coordination a mis « en garde toute personne qui tenterait de balkaniser cette région pour empêcher ainsi de participer de manière digne et responsable à la marche nationale de notre pays. Dans le souci de préserver la paix et la consolidation de l’unité nationale, notre communauté lance un cri de cœur et demande à tous les acteurs politique, à la société civile et à toute la population à la retenue. Elle invite à un dialogue social inclusif pour le bonheur et la prospérité de notre cher pays ».

Mohamed Cissé  

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.