Culture : le Festival des Arts de la Forêt (FAF) annonce ses couleurs

Print Friendly, PDF & Email

Prévu du 27 au 30 janvier 2022, les organisateurs du Festival des arts de la Foret en compagnie de ses partenaires ont, à travers une conférence de presse animée  jeudi 25 novembre, lancé officiellement la 2ème édition du FAF, dans un réceptif hôtelier de Conakry. 

Le commissaire Général, Alice Doré, le commissaire, qui a annoncé les couleurs de l’événement, a, dans son discours, fait savoir qu’il y aura entre autres, des panels, du carnaval, visite touristique sur le Mont Nimba, la gastronomie, la formation, le football. Du côté animation artistique, il y a 3 plateaux (régional, national et international) des artistes comme Azaya, Aubin Théa, Kerozen qui ont été déjà confirmé leur présence. 

A en croire M. Doré, « cet événement, c’est aussi une manière de donner une lueure d’espoir à l’ensemble des jeunes y compris dans le secteur informel. Ça ne sera pas seulement une opportunité d’affaires mais une opportunité d’échanges. C’est aussi une manière de faire comprendre à la Guinée que la culture et la vie ne se limitent pas à Conakry, allons à l’intérieur, essayons de voir  les réalités du pays profond mais aussi les réalités de nos valeurs qui sont en voie de disparition. »

Poursuivant, le commissaire général de cet événement culture a dit ceci: « on va faire en sorte que les jeunes qui vivent de l’autre côté puissent réellement vivre les mêmes concerts que nous qui vivons à Conakry. Donc, la deuxième édition, on aura des panels, des conférences, des ateliers de formation, la gastronomie, les concerts. En ce qui est de la nouveauté, on aura un grand grand carnaval de masse, car la Guinée forestière et chaque préfecture correspond à un groupe ethnique. Nous ferons en sorte que les valeurs culturelles qui sont l’essence même du Festival des arts de la forêt puissent ressentir à la deuxième édition. Non seulement qui parle de culture parle aussi de tourisme. Pour cette 2 ème édition, on a pensé aussi à aller visiter le mont Nimba, qui est à 45 km de la ville. »

Pour ce festival, l’on va répondre à un certain nombre de besoins sociaux mais aussi financiers. « Nous avons pensé en termes social,  à offrir 8 latrines à la commune urbaine. La bonne nouvelle pour cette deuxième édition, nous faisons un appel à projet d’une valeur de 200,000,000 Gnf , qui sera organisé pour 50 entreprises de la zone. Dix (10) jeunes seront sélectionnés et chacun va bénéficier d’un montant de 20,000,000 Gnf », ont-ils projeté.

Pour rappel, la première édition a enregistré plusieurs dérapages en matière de sécurité des spectateurs. Pour cette édition, Zoupé Zogbélémou, président de l’organisation, rassure que l’événement ne connaîtra pas les mêmes failles sécuritaires. « Nous sommes en pleine discussion  avec la sécurité et les autorités pour ne pas que cela arrive. Les dispositions sont en train d’être prises pour ne pas que ces genres d’événements malheureux se reproduisent. C’est le grand engagement que nous avons pour l’organisation de ce festival…Au fur et à mesure, il y aura cette éducation sociale, culturelle, communautaire auprès des enfants, mais aussi avec la sécurité. », a-t-il rassuré.

Mamadou Yaya Barry 

622 26 67 08 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.