Culture : le festival des arts de la Forêt, une première en Guinée forestière

Print Friendly, PDF & Email

La structure Nord Sud communication organise la 1ère édition du festival des arts de la forêt en 6 grandes articulations ou pôles, panel et conférence à N’Zérékoré du 19 au 24 janvier 2021. L’objectif de cette initiative vise à promouvoir l’entrepreneuriat, trouver des solutions au chômage et à l’immigration clandestine. Cette annonce a été faite au cours d’une conférence de presse qu’elle a tenue ce samedi 12 décembre dans un réceptif hôtelier de Conakry. Au total, 300 jeunes bénéficieront d’une formation au cours de ce festival.

Alice Doré, commissaire général, explique pourquoi le choix de la forêt et surtout de N’Zérékoré : “le festival des arts de la forêt est parti d’un constat d’autant plus que tous les grands événements de la Guinée sont concentrés dans la capitale. Nous, le Nord Sud communication et partenaires, avons jugé de faire la décentralisation culturelle. Raison pour laquelle le choix est tombé sur la ville de N’Zérékoré, peut-être que d’aucuns diront que c’est parce que je suis venu de cette zone mais c’est parce qu’on s’est rendu compte que vu la distance qui sépare la capitale de cette zone, mais aussi étendre le carrefour d’autres pays tels que le Libéria et la Côte d’Ivoire.  Il était de notre devoir régalien de pouvoir faire de cette zone un carrefour mais aussi faire en sorte que la destination de N’Zérékoré soit une destination privilégiée. La première édition s’articule autour de 6 pôles : les panels et conférences, des séries de formation, un cross populaire qu’on va appeler pratiquement la marche blanche. Nous avons aussi pensé à la gastronomie, question de mettre en valeur les mets de l’art culinaire de la région forestière, sans oublier aussi l’espace culturel. Les concerts essence même de ce festival ».

Le député uninominal de N’Zérékoré présent à cette conférence, a exprimé sa satisfaction pour le choix de la région et plus particulièrement la préfecture de N’Zérékoré. Il a manifesté sa disponibilité et souhaite également que l’évènement puisse avoir un effet positif sur la région.

« Ils ont déjà signifié les sens d’intérêt diversifié de cet évènement qui sont de multi-intérêt. N’Zérékoré est une zone qui a une étiquette conflictogène, donc toute activité, toute initiative qui viendra s’inscrire pour corriger ce facteur dans la ville, ça y va de mes engagements de contribuer à une assise institutionnelle, à une assise qui permet une paix durable, une cohésion sociale pour les communautés. Le facteur culture, souvent on confond les activités chez nous. On dit qu’on est ensemble donc si on est ensemble nous devons mener des activités culturelles ensemble, des activités culturelles qui pourront permettre aux différentes communautés de la région de passer 2 jours ensemble, de se frotter, de s’exprimer et permettre à chacun de savoir qui est l’autre… Nous sommes vraiment disponibles en tant qu’autorités en collaboration avec le maire, le préfet pour la réussite de cet évènement », conclut-il.

Cette structure et ses partenaires entendent organiser cet événement chaque année.

Christine Finda Kamano (stagiaire)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.