Daabah/Siguiri : les populations se révoltent contre les Chinois et arrêtent les activités

Très tôt le vendredi 11 novembre 2022, les populations de Daabah y compris les femmes sont sorties massivement pour protester contre les chinois exploitant des zones minières de cette localité. Ce soulèvement c’est contre l’exploitation minière illégale des chinois en complicité avec certains responsables sous-préfectoraux et préfectoraux.

Selon les manifestants, cette société est sur leur sol depuis 10 ans, la communauté de Daabah n’en a rien bénéficié. « Ça fait 10 ans, cette société est sur notre sol, mais vraiment c’est un désespoir total. À partir d’aujourd’hui, nous ne voulons plus collaborer, il faut qu’elle quitte notre territoire. Aujourd’hui, nous avons décidé de déguerpir la société, ils ont finalement dégradé notre environnement, nos marigots ont tari. Nous avons informé le maire et le sous-préfet mais ceux-ci là sont silencieux sur la situation. Cette société est clandestine, toutes les autorités disent qu’elles ne sont pas au courant, nous ne voulons plus qu’elle reste », ont précisé les sages du village.

Par la même occasion, les jeunes ont vite barricadé les différentes routes empruntées par la société, tout en arrêtant les activités de la société. « Nous avons arrêté toutes les activités de la société parce qu’on n’est pas d’accord. Toute la jeunesse est sortie massivement pour barricader les routes, nous allons passer la nuit ici jusqu’à nouvel ordre », a précisé la jeunesse.

Présentement, l’envahissement des mines de Siguiri par les chinois est devenu source de problèmes. Chaque fois les populations se révoltent contre eux à cause de leur façon de travailler, avec  la dégradation de l’environnement.

A appeler que le district de Daabah relève de la sous-préfecture de Didi, située à 55 km du centre-ville de Siguiri.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.