Connect with us

Societé

Dabola : véhicules endommagés, préfet et missionnaires de la SEG attaqués chez le patriarche

Les scènes violences s’empirent dans la préfecture de Dabola, au centre du pays où des jeunes en furie viennent de s’attaquer violemment aux missionnaires de la Société des Eaux de Guinée (SEG) et de l’Electricité de Guinée (EDG) ainsi qu’aux autorités administratives.

Selon une source policière,  » les manifestants nous ont attaqués au domicile du patriarche de la ville de Dabola. C’est là où on a été envahis. Et même le préfet, Ibrahima Sy Savané était dans la délégation… ».

Pour mémoire, les 3 véhicules endommagés appartiennent au secrétaire général chargé des collectivités décentralisées, Mohamed Lamine Sako, celui de la commune urbaine de Dabola, Lamine Morodou Diakité et au commissaire central de Police, Aboubacar Traoré, selon des sources concordantes.

‘’Toute la ville est assiégée par des agents des services de sécurité venus de Faranah, Mamou, Labé. Et ceux de Kankan sont en route pour la préfecture de Dabola en ébullition il y a 72 heures », confie un citoyen. Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara

 

Continuer la lecture
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    20 février 2019 at 5 h 32 min

    EDG ou SEG, c’est bonnet blanc, blanc bonnet, la même catastrophe de bout en bout en termes de gestion.

    Comment voulez-vous que l’Etat puisse s’endetter avec des milliards de Dollars pour construire les infrastructures de base, et que les entreprises en charge de l’exploitation de celles-ci, soient totalement incapables d’assurer le service minimum aussi bien à Conakry qu’en province au seul motif que les deux entreprises feraient face aux pénuries d’eau provoquées par la période d’étiage ?

    Cette propagande veut dire quoi ? Si l’on restait dans la logique du Département de l’Energie et de l’Hydraulique ou dans celles de EDG et de la SEG, les coupures intempestives de courant et d’eau, s’arrêteront quand dans ce pays ?

    C’est une fuite en avant totalement inacceptable que de vouloir imputer les contre-performances dramatiques de EDG et de la SEG à la question de la période d’étiage dans les barrages.

    Les consommateurs ont-ils besoin de savoir s’il y a de l’eau ou pas dans les barrages hydroélectriques en Guinée ?

    C’est le comble du ridicule, parce que les consommateurs n’ont pas besoin de le savoir. Ce n’est pas du tout leur problème.

    La Guinée a-t-elle plus de problèmes d’étiages que tous les autres pays Sahéliens de la Sous-région (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal), etc… ?

    Absolument rien en dehors de la mauvaise gestion, ne pourrait expliquer la situation de misère que EDG et la SEG font actuellement subir à la population Guinéenne.

    Je crois très franchement, que la révolte des consommateurs s’explique parfaitement dans les quartiers de Conakry et en province, et il faudrait la comprendre sans aucune démagogie.

    En dehors des investissements colossaux de l’Etat, dites à EDG et à la SEG, de montrer, ce qu’ils ont investi sur fonds propres dans ce pays. Absolument rien du tout à leurs actifs.

    Et vous voulez que les consommateurs croisent les bras devant une injustice aussi criarde ? Où va l’argent du contribuable mis à la disposition de ces 2 entreprises publiques ?

    EDG et SEG, sont une catastrophe pour l’Etat, pour les consommateurs et pour tout le pays. N’ayons pas peur des mots.

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter