Connect with us

Societé

Dalein : une fille de 15 ans victime d’un viol collectif

Le viol des filles et des femmes continue de plus belle dans nos collectivités locales. Le mardi 19 septembre 2017, c’est une fille de 15 ans qui a été violée par 4 jeunes dans le district de Sarékally, sous-préfecture de Dalein, préfecture de Labé, le jour du marché hebdomadaire de ladite localité. Les jeunes, dont on ignore l’identité, ont, à tour de rôle satisfait leurs libidos sur la fille, communément appelée ‘’MB’’.

« C’est le mardi dernier, jour du marché hebdomadaire de Sarékally, un district de la sous-préfecture de Dalein, que quatre jeunes ont mis main sur une fille de 15 ans et l’ont violée. Lorsque j’ai eu vent de la nouvelle, j’étais à Dalein, j’ai aussitôt ordonné au gendarme d’aller voir ce qui s’est passé. A son arrivée, il a trouvé que les jeunes ont pris la fuite », explique Baba Sow, sous-préfet de Dalein.

La fille violée avait aussitôt été transportée d’urgence à l’hôpital régional de Labé pour des soins médicaux. Quant aux présumés violeurs, introuvables pour le moment, ils sont activement recherchés par les services de sécurité de Dalein et de Tountouroun.

« Suite aux pénétrations forcées, la fille souffre actuellement. Au début, elle a été transportée au poste de santé de Dalein, mais le chef de poste nous a fait savoir qu’il ne peut pas s’occuper de la fille. Immédiatement, elle a été emmenée à l’hôpital régional de Labé. Dans la foulée, le maire et moi-même, nous avons demandé à la victime ce qui s’est passé. A l’en croire, un des jeunes aurait fait semblant de vouloir sortir avec elle, avant de la traîner dans un piège monté par ses amis et lui dans la brousse. Il fait croire à la fille qu’il l’emmenait au marigot pour se baigner. Avant de citer les noms, nous avons compris que les jeunes sont tous de la sous-préfecture de Tountouroun. J’ai appelé le sous-préfet de Tountouroun pour lui dire que le gendarme de Dalein et celui de Tountouroun vont rechercher les jeunes.

A noter que récemment, une autre fille de 16 ans a été séquestrée et violée pendant des jours par deux jeunes à Doghol et pendant 3 jours à Konkola par 3 autres jeunes, des quartiers situés  dans la commune urbaine de Labé.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 258 3

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. hadja Kane diallo

    26 septembre 2017 at 15 h 11 min

    décidemment les filles évitez le Fouta djallon. bizarre viols à répétition crimes horribles etc. attention à la banlieue de conakry aussi. pire que les maghrébins en Europe. Ne censurez pas c’est vrai. Ils ne respectent ni leurs méres ni leurs soeurs. la honte

  2. hadja Kane diallo

    26 septembre 2017 at 15 h 11 min

    décidemment les filles évitez le Fouta djallon. bizarre viols à répétition crimes horribles etc. attention à la banlieue de conakry aussi. pire que les maghrébins en Europe. Ne censurez pas c’est vrai. Ils ne respectent ni leurs méres ni leurs soeurs. la honte

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook