Damaro : ‘’quand Sano (fndc) a été pris, le ministre de la Sécurité a dit : quittez, il n’est pas important’’

Print Friendly, PDF & Email

Le président de l’Assemblée nationale Amadou Damaro Camara a brocardé lundi dans l’émission ”On refait le monde” de Djoma tv le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qu’il appelle ”ce machin”.

‘’Le Fndc, c’est quoi ça encore ? ça c’est un machin. Ça ne me dit rien absolument. Aujourd’hui [lundi] c’était leur manifestation, mais les leaders n’ont pas osé sortir la tête. Quand [Abdourahmane] Sano [coordinateur national du FNDC] a été pris, le ministre de la Sécurité a dit : ‘’quittez, il n’est pas important’’, a révélé le président du parlement qui dit regretter toutes ces violences post-électorales dans le pays.

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.