Damissakoro (Siguiri)- Un maître franco-arabe viole 8 petites filles : « je les violais…, je m’en remets à Dieu »

Print Friendly, PDF & Email

L’acte s’est passé dans le district de Damissakoro hier jeudi 12 mai, à 45 km di centre-ville de Siguiri. Bangaly Fadiga, maître franco-arabe est accusé d’avoir violé collectivement huit petites filles.

Apprehendé, le présumé violeur a été mis aux arrêts par la gendarmerie territoriale de Siguiri. Ce maître franco-arabe a plusieurs fois abusé de ces élèves.

Demandé sur la situation, le présumé violeur a reconnu les faits: « je reconnais les faits, mais je m’en remets à la puissance divine. Souvent, elles partaient chez moi pour apprendre le Saint Coran et chaque fois qu’elles venaient je les violais », a-t-il expliqué.

Le commandant de la gendarmerie, le chef d’escadron Ibrahima Sidibé a expliqué les éléments de preuve.

« Lorsque j’ai appris la nouvelle, rapidement j’ai envoyé mes hommes chercher  le maître franco-arabe. Nous avons envoyé les petites filles à l’hôpital. Et finalement il s’est avéré qu’elles ont été violées et le procureur souhaite déférer le présumé à la maison d’arrêt de Siguiri », dit-il.Selon les parents des enfants, ce maître franco-arabe a commencé cette affaire depuis longtemps.

« Pendant le mois de Ramadan, il a été soupçonné et appréhendé mais c’était le mois de Ramadan. Il faut qu’il soit jugé. Il a agressé nos enfants sexuellement. Vraiment c’est une honte… », affirment-ils.

Il faut préciser que le présumé violeur, Bangaly Fadiga, maître franco-arabe, est âgé de 45 ans, marié à une femme et père de sept enfants. Le district de Damissakoro relève de la sous-préfecture de Niandankoro, à 45 km du centre-ville de Siguiri.
Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

:+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.