Dans quelles circonstances Madame Aïssatou Boiro a été assassinée en 2012 ?

Print Friendly, PDF & Email

Après l’assassinat de l’ex-directrice nationale du trésor public en 2012, plusieurs observateurs ont soutenu que cet homicide était lié au dossier que gérait Madame Boiro. Donc, c’était un crime prémédité.  Après les enquêtes de la justice, une autre version refait surface. Madame Boiro se serait retrouvée au mauvais endroit et au mauvais moment.

Selon les enquêtes de la police judiciaire, le groupe qui a été présenté devant les juges du tribunal de Dixinn, organisait des opérations pour voler des véhicules de marque Toyota RAV 4, c’est ainsi qu’une opération visant Monsieur Paul Temple Cole a été organisée le 09 novembre 2012 à Kipé au carrefour Africof pour lui arracher son véhicule.  Madame Boiro qui était de passage sur les lieux de cette attaque, a été atteinte d’une balle lors de tirs sporadiques des cambrioleurs et a succombé à ses blessures.

Ce crime crapuleux avait ému tout le pays et avait même valu l’implication personnelle du président de la République, Alpha Condé s’était impliqué en donnant des instructions fermes aux agents des forces de l’ordre et de sécurité pour identifier les auteurs de ce crime. Cinq ans après, une dizaine de personnes a été arrêtée et inculpée pour association des malfaiteurs, vol à main armée, assassinat, tentative d’assassinat, détention illégale d’arme de guerre et de munitions, détention et consommation de chanvre indien, coups et blessures volontaires, recel et complicité. Sur les treize accusés dans cette affaire, cinq sont en fuite. Lors de l’audience de ce mardi, un seul a été interrogé, Mohamed Sankhon. Cet inculpé de nationalité sierra léonaise a plaidé non coupable pour les faits qui lui sont reprochés. Le reste des accusés sera entendu le 26 décembre 2017.

Thierno Sadou Diallo

(+224) 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.