Dansa Kourouma à Coyah : ‘’un conseil d’administration demande de la compétence et de l’honnêteté intellectuelle’’

Print Friendly, PDF & Email

Démarré ce mercredi, 9 juin 2021, le conseil administratif préfectoral  de Coyah a connu la participation de plusieurs cadres de la préfecture et invités. En sa qualité d’invité, le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile de Guinée (CNOSCG), Dr Dansa Kourouma a, dans sa communication souligné :

« C’est un acte solennel  de grande portée, en terme de gouvernance surtout. Gouvernance qui rime avec intégrité, responsabilité, transparence, participation et rédévabilité. Je  pense que l’organisation du conseil administratif préfectoral est un acte d’abord, pour évaluer ce qui a été fait pendant l’année passée et identifier les défis, mobiliser les ressources pour répondre aux attentes de la population », dira-t-il.

Plus loin, il a affirmé : « Je pense que les préfectures qui tiennent leurs conseils administratifs à date, sont des préfectures qui sont parfaitement dans le sillage de la bonne gouvernance. Puisque c’est l’opportunité pour que les responsables s’expliquent, pour que les élus locaux donnent leurs points de vue sur la manière dont la préfecture est gérée. Et que les citoyens soient informés sur ce qui a été mobilisé et ce qui a été exécuté pour eux. Coyah à tout pour être un centre d’attraction pour une Guinée émergente à cause de sa proximité avec la capitale Conakry. Sa position géographique est particulièrement privilégiée (montagne, plaine, mer et les sources d’eaux). Coyah a tout pour être un micro climat à la fois pour Conakry, mais aussi pour les autres villes de la Guinée. »

A l’endroit des participants, il a tenu à marteler : « Je recommande aux membres du conseil d’administration de l’honnêteté intellectuelle. Si on veut vivre heureux à Coyah dans les 5 années  à venir, je parle de cette période. Parce que  dans  cinq ans, Coyah aura une population ingérable. Donc il va falloir que les autorités soient honnêtes et que les cadres soient honnêtes par rapport à leurs analyses des facteurs. Ensuite, que les propositions soient faites de manière pertinente et que les moyens à mobiliser soient présentés de manière transparente pour que l’ensemble, nous puissions apporter notre contribution en terme de plaidoyer pour que Coyah retient l’attention des députés à l’Assemblée nationale et du gouvernement. Parce qu’en réalité, tous les cadres du gouvernement ont des domaines à Coyah, chacun trouve un endroit pour construire sa maison de retraite. » 

Un conseil d’administration, ça demande naturellement de la compétence, de l’expertise, mais surtout de l’honnêteté intellectuelle.

Kalidou Diallo

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.