Dansa tacle les politiciens : ‘’ceux qui ont peur du dialogue sont faibles. Je m’adresse aux prophètes de malheurs’’

Print Friendly, PDF & Email

L’échevin ixellois d’origine guinéenne Lansana Béa Diallo a rencontré ce jeudi 27 août 2020, la société civile représentée par le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne-CNOSCG. Au sortir de cette rencontre, Dr Dansa Kourouma a lancé des piques aux partis politiques guinéens qui refuseraient de dialoguer. 

« C’était une rencontre pour permettre de mener une médiation. Une médiation pour rapprocher les différentes parties, les mettre autour d’une table du dialogue et pour permettre à la Guinée d’avoir des élections inclusives, transparentes et équitables. Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons reçu notre frère qui est une fierté pour la Guinée et pour l’Afrique. Une personnalité qui me semble au-dessus de la mêlée et au-dessus de tout soupçon politicien qui aime la Guinée et qui décide de s’engager dans une médiation. Nous lui avons apporté tous les éléments d’appréciation que nous avons sur la situation socio-politique de la Guinée. Nous lui avons prodigué des conseils fraternels sur la manière dont nous voyons et apprécions la mission. Et nous lui avons réaffirmé notre engagement en tant qu’acteurs de la société civile », a précisé Dr Dansa Kourouma, président du CNOSCG. 

Poursuivant, le président du CNOSCG a estimé que la mission de Béa Diaĺlo va réussir.

« Nous avons le pressentiment que sa mission va réussir malgré le niveau des antagonismes politiques (…) Donc moi, je crois aujourd’hui que tous les acteurs politiques ont tout à gagner pour dialoguer parce qu’en réalité plus de deux années de conflits avec de morts d’hommes, des violences et des blessés on n’a pas trouvé de solutions aux problèmes de la Guinée. Alors, il faut oser dialoguer. Je termine en disant que ceux qui dialoguent sont des hommes forts ; ceux qui ont peur du dialogue sont faibles. Quand vous êtes forts et fiers de vos arguments et de ce que vous pensez pour votre pays est sincère, vous n’avez pas peur pour discuter avec une autre personne. Donc c’est le bon moment pour tous les acteurs politiques d’accepter la main tendue de notre frère. Pour ceux qui sont des prophètes de malheur, je m’adresse à eux, tous les Guinéens ne peuvent pas être soupçonnés de quelque chose parce qu’en réalité la Guinée, on aime comploter et prendre tout le monde pour des comploteurs. Et notre esprit a été formaté avec ça. Il faut qu’on se fasse conscience car un pays ne peut pas rester sans homme consensuel et un pays ne peut pas aller de l’avant sans personnalité que tout le monde respecte », dira-t-il. 

Pour terminer, Dr Dansa Kourouma a invité tous les acteurs politiques à jeter leurs forces dans la préservation de la paix.

« Donc, je demande à tous les acteurs politiques de faire la paix des braves pour que chacun accepte l’autre dans la différence et qu’on se mette ensemble sur le chantier de la transformation économique, sociale et politique de la Guinée pour nos générations futures. En réalité, le désespoir est grandissant et il va grandir. En tout cas, le CNOSCG avec tous ses démembrements se mettra à disposition pour qu’en fin les Guinéens acceptent de renouer le dialogue pour épargner des vies humaines et des blessés pour que notre pays accepte d’aller à l’élection dans la sérénité », a lancé le président du CNOSCG.

Yaya Dramé, de retour à Chypre/journaliste à Mediaguinee 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.