Débat contradictoire télévisé avec Alpha : le RPG/Kankan répond à Cellou Dalein

Print Friendly, PDF & Email

Tous les deux en lice pour la prochaine élection présidentielle du 18 octobre, le candidat de l’UFDG Cellou Dalein Diallo qui s’était dit favorable à un débat en 2010 au second tour de la présidentielle, vient de faire une nouvelle demande à celui qui l’avait pourtant battu à cette échéance.

Le principal opposant guinéen a invité le président sortant Alpha Condé, candidat à sa propre succession à un débat contradictoire télévisé. 

A Kankan, 2ème ville du pays, cette actualité suscite des réactions au niveau des hommes politiques du Nabaya, notamment ceux du parti au pouvoir. Ibrahim Kalil Chérif, secrétaire général de la jeunesse de la section RPG du quartier Banankoroda, estime que Cellou Dalein Diallo ne peut en aucun cas avoir un face-à-face avec leur leader.

« Si Cellou Dalein veut un face-à-face ou un débat télévisé pas de souci, nous avons un premier ministre, Cellou n’est qu’un ancien Premier ministre, je pense bien qu’il peut échanger avec notre premier ministre. Le Président Alpha Condé est là tranquille et nous sommes en train d’avancer, c’est ça la réalité », dira-t-il dit fermement.

Plus loin, ce responsable de la jeunesse de la section RPG de Banankoroda, ajoute que cette invitation est une manière de les distraire et les éloigner de leurs objectifs.

« Cette invitation de Cellou Dalein Diallo est une simple distraction. Cellou connaît son bilan, il n’a rien sauf seulement se baser sur sa communauté pour faire sa politique. Et Alpha Condé n’est pas son interlocuteur, donc de toutes les façons, nous sommes en train de mener notre campagne et le peuple est derrière nous, il va rester dans ça », a-t-il rassuré.

Toutes nos tentatives pour recueillir la réaction d’un membre du principal parti d’opposition (l’union des forces démocratiques de Guinée ndlr) dans le Nabaya, sont restées vaines. 

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.