Dédicace du livre ‘’Sur les pas du président Ahmed Sékou Touré’’, les aventures de Mody Sory Barry

Print Friendly, PDF & Email

La dédicace du livre de l’écrivain Mody Sory Barry ”Sur les pas du président Ahmed Sékou Touré” a eu lieu samedi, 21 décembre à Conakry.

Publié par la maison d’édition Harmattan Guinée, cet ouvrage est un témoignage de Mody Sory Barry qui passe en revue son parcours scolaire et universitaire, ses premières activités de journaliste able voix de la révolution et au journal Horoya. Dans ce même ouvrage, l’auteur retrace ses souvenirs lointains sur les pas du président Ahmed Sékou Touré comme journaliste sur des questions relatives au conflits entre l’Iran et l’Iraq, sur la réintégration de l’Egypte au sein de l’OCI, sa politique Internationale et africaine.

Quand j’ai commencé mon métier de journaliste, j’ai couvert beaucoup de ses voyages dans la plupart des fédérations du parti, donc dans la plupart des régions. Et après j’ai commencé à voyager avec lui sur le plan international, donc je peux dire que j’ai parcouru le monde sur ses pas“, explique-t-il.

Plus de vingt ans aujourd’hui après la mort de Sékou Touré, son nom demeure immortel. Dans ce même ouvrage, Mody Sory Barry évoque ses propres missions en tant qu’inspecteur politique de la permanence du parti, les voyages du président en France et son adieu à l’esplanade du palais du peuple juste avant sa mort et l’après Sékou Touré.

Depuis qu’il est mort en fait j’essaie de rassembler. Mais vous savez moi j’ai une formation d’historien, et quand on veut relater une histoire faut toujours prendre un recul par rapport aux événements. Le livre comporte trois parties. La troisième partie est consacrée de ce que j’ai appelé la fin de Sékou Touré. Là il y a trois chapitres sur les adieux de Sékou Touré au peuple. Parce qu’il a fait des adieux mais personne n’a compris. Il y avait des conférences ici avec les syndicats, les jeunes, les travailleurs et les femmes et la CEDEAO. Quand il a fait la conférence avec les jeunes au Palais du peuple, quand il a fini de créer les slogans révolutionnaires il s’est retourné, il a fait quelques pas en arrière, après il est revenu au micro, il a levé la main et il a dit au revoir, il a dit trois fois au revoir il est parti. Le lendemain, il a fait une autre conférence mais il n’a pas dit là au revoir mais je considère que quand il a dit au revoir, même lui il ne savait pas que c’était un adieu, tout le monde pensait que c’était un au revoir mais pour moi c’était un adieu”, rappelle l’auteur.

Anta Cheick Condé, membre du comité national de la jeunesse de la révolution démocratique africaine et membre du bureau politique du PDG-RDA s’est réjoui de la publication de cet ouvrage

Je crois qu’il faut féliciter le camarade Mody Sory, il a eu le courage de témoigner devant l’histoire. Ahmed Sékou Touré a été un des plus grands hommes du siècle. Il est à l’origine de la libération de l’Afrique à partir de la Guinée. Comment ne pas reconnaître un tel homme ? Il n’y a pas de dignité sans liberté, toute sa vie il l’a consacrée à la jeunesse guinéenne, aux femmes de Guinée, au peuple de Guinée. Alors qu’un des journalistes qui l’ait accompagné dans ses dix dernières années ait le courage de dire la vérité, je crois c’est un jour de joie et de gloire pour nous compagnons du Président Ahmed Sékou Touré”, a-t-il estimé.

Conseiller principal et en même temps secrétaire général au Ministère de l’enseignement technique et de la formation, Mody Sory Barry a longtemps joué le rôle de journaliste-reporter sur les pas du président Ahmed Sékou Touré.

Maciré Camara

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.