Défaite de l’UFR à Kaloum, Matoto et Matam : le parti accuse certains de ses militants

Print Friendly, PDF & Email

Les dernières élections locales tenues le 4 février dernier ont été un coup dur pour le parti de l’ancien Premier ministre Sidya Touré qui a perdu dans toutes les communes de Conakry. Au cours de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 24 février, le député Bakary Goho Zoumanigui s’est posé assez de questions avant de pointer du doigt d’accusateur à certains militants qui, selon lui, ont refusé de voter.

‘’Nous devons tous chacun à son niveau réfléchir sur qu’est-ce que j’ai fait pendant la campagne ? Qu’est-ce que j’ai fait le jour du vote ? Nous, au bureau exécutif, est-ce que les militants se sont déplacés le jour du vote. Ces questions restent posées et nous attendons les semaines qui viennent pour réfléchir à ce qu’on organise soit le conseil national, soit un congrès extraordinaire pour tirer au clair qu’est-ce qui est à la base de cette démobilisation. Donc, chacun de nous doit se poser la question, est-ce que j’ai accompli mon devoir. Quand, je prends la commune de Kaloum qui un de nos fiefs avec la présence des gens comme Baidy Aribot et que là-bas qu’on n’arrive pas à remporter la majorité, je me pose des questions. Les résultats obtenus ne correspondent pas à ce que nous avons fait  comme campagne. Donc, nous devons réfléchir pour les échéances futures. Le parti a pris de l’engagement pour organiser les journées de réflexion qui vont nous permettre d’affronter les échéances futures qui nous attendent’’, regrette le député Zoumanigui

De son côté, l’un des Vice-présidents de l’UFR en occurrence le député Ibrahima Bangoura a quant à lui, condamné le faible taux de participation de leurs militants. ‘’Les responsables du parti vont travailler là-dessus parce que nous ne savons pas  pourquoi les gens se sont déplacés pour aller voter. Mais rassurez-vous que les échéances électorales qui viennent, lorsqu’on verra la photo de Sidya Touré, je pense que tout le monde se déplacera pour voter. Nous devons redoubler d’effort en Guinée Maritime parce que c’est notre fief numéro un’’, a-t-il lancé.

Par Yaya  Dramé

+224 628-38-05-76

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.