Dégradation du fleuve Milo à Kankan : la Maison des Associations et ONG de Guinée interpelle Mamadi Doumbouya

Print Friendly, PDF & Email

Le fleuve Milo est de nos jours abandonné à son propre sort, il n’existe presque plus. Ce joyau qui était autrefois très convoité, n’a plus aucun effet sur les touristes ou les visiteurs. Dans ses alentours, on retrouve çà et là des tas d’ordures jetées par des citoyens, des fours artisanaux pour la fabrication locale des briques, l’extraction incontrôlée du sable, le niveau de tarissement très avancé de l’eau. C’est la triste image que renvoie le fleuve Milo aux étrangers.

Les laveurs d’automobiles, cultivateurs, éleveurs, faiseuses de lessive, dealers et fumeurs de stupéfiants, ce sont des dizaines de personnes qui s’y donnent rendez-vous chaque jour et vaquent tranquillement à leurs occupations sans se préoccuper des impacts. Pour éviter que ce patrimoine ne disparaisse pour de bon, l’antenne régionale de la maison des associations et ONG de Guinée est sortie de son silence ce week-end pour interpeller le président de la République :

« Monsieur le Président de la République, Excellence Colonel Mamadi Doumbouya chef de l’Etat, chef suprême des forces armées, Président du CNRD. 

Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations internationales accréditées en Guinée

Mesdames et Messieurs les Personnes de bonne volonté,

Excellence Monsieur le Président,

Nous, Maison des Associations et ONG de Guinée structure faitière des organisations de la Société Civile Guinéenne, Antenne Régionale Kankan attire votre majestueuse attention sur la dégradation poussée du fleuve Milo de Kankan et cela, depuis des années passées.

Excellence Monsieur le Président, le réformateur et refondateur par excellence, nous vous prions qu’il vous plaise de vous impliquer dans le processus de sauvegarde du fleuve Milo afin de protéger et de restaurer notre écosystème environnemental.

Pour éviter des troubles et menaces des autres cours et affluents de la région devant aboutir aux conséquences imprévues de disparition, nous sollicitons et requérons votre engagement afin de défendre le droit de l’environnement.

Il est notable de préciser Excellence Monsieur le Président que les séries et interminables projets bancables ont été montés à cet effet, adressés à la Maison commune des INSTITUTIONS ONUSIENNES basées à Kankan, mais en vain, c’est pourquoi nous interpellons votre concours et aide pour la restauration du fleuve Milo de Kankan.

A noter que plusieurs efforts sont déjà menés par certaines organisations locales et Associations, telles que nous et certains sèrès de Kankan, juste pour manifester la volonté d’assainir et sauvegarder le fleuve Milo.

Par la même occasion, ce fait alarmant de dégradation du fleuve Milo constitue le principal nid des bandits devant caractériser de nombreuses criminalités dans la cité notamment, les viols, meurtres, assassinats et d’autres voies de faits.

Notre Société se trouve désorganisée par le fait d’agression cruelle de ces fléaux pourtant qu’elle mérite nécessairement protection, et ce faisant, vous aurez rendu un grand service à la Nation Guinéenne.

Vive la République de Guinée,

Vive les organisations de la Société Civile. »

En attendant que ce plaidoyer n’arrive à destination, les populations de Kankan continuent de tuer à petit feu le Milo.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Tél : 623 77 06 09 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.