Déguerpissement à Coyah: le marquage des occupations illégales a commencé

Print Friendly, PDF & Email

 Les autorités préfectorales et communales de Coyah, une petite ville proche de Conakry, étaient sur le terrain ce mercredi 17 février 2021 pour le marquage des emprises qui ont envahi la chaussée. Ces opérations de marquage concernent les occupants illégaux des emprises de la route nationale Coyah- Conakry. 

« Nous accordons trois jours aux riverains pour libérer les lieux. Depuis le passage de la route  2×2 voies, certains sont revenus encore occuper  ces espaces préalablement dégagés. Et c’est  ce qui n’est pas normal », dira le préfet Aziz Diop. Quant au  maire Abou Somayah Soumah, il invite  les  Soumbouyakas  à comprendre le bien-fondé de ces opérations. « Quand il y a accident, nombreuses  parmi les victimes sont des riverains. Parfois, c’est parce que les routes sont envahies jusqu’aux caniveaux. », a-t-il expliqué. 

Le directeur par intérim  de l’Habitat, Ousmane Lansary Sylla, de son  côté, s’est montré ferme et  strict: « nous respecterons les mesures officielles de 25 mètres, de  gauche  à droite. »

A noter que  cette première phase, qu’est le marquage des emprises, a débuté dans le quartier de Laminayah et va s’étendre jusqu’à Lansanaya-barrage, la limite entre la préfecture de Coyah  et la commune de Matoto. Les occupants illégaux n’ont que 72 heures pour quitter les lieux.

 Mamadou Kalidou Diallo

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.