Connect with us

Societé

Déguerpissement des occupants du port de Téminétaye : ‘’ce terrain a déjà été attribué à un investisseur’’

Published

on

Dans le cadre de sa politique de récupération des domaines appartenant à l’Etat, le ministère de la Ville et de l’aménagement du territoire a lancé depuis quelques jours, une opération de déguerpissement des occupants du port de Téminétaye, dans la commune de Kaloum.

Ce mercredi, 4 décembre, une équipe dudit ministère accompagnée de la gendarmerie nationale, était sur le terrain pour constater l’évolution de l’opération.

Devant des machines et camions qui ramassent les ordures, l’inspecteur général du MVAT, Gamys Cé Minako est revenu sur les raisons de ce déguerpissement.

‘’Dans le cadre de l’urbanisme, l’État a un certain privilège. Ce qui est ici, c’est un domaine de l’État occupé de façon illégale. Ce terrain a fait déjà l’objet d’attribution à un certain investisseur. Donc, c’est dans ce cadre précis que cette opération se déroule. C’est tout le littoral et on commence à partir de la face de la morgue. Vous êtes sans ignorant que dans les temps, les gens sont venus s’installer en face de la morgue pour faire un restaurant. Je pense que la probité voudrait qu’on ait du respect pour les morts. Si devant une morgue, on vient installer un restaurant ou un hôtel, franchement, ça reste à désirer. Nous avons commencé l’opération à partir de la morgue et on a montré un contrat signé par le gouvernorat qui est affecté à un certain turc pour aménagement (…) De là, nous sommes venus du côté de Noom. Vous savez ici, c’est le contrat passé entre l’Etat et Noom. Mais, depuis un certain temps, Noom même s’est fait le devoir de désintéresser ceux qui occupent ce domaine. Mais, jusque-là, on n’a pas pu dégager les lieux. Nous avons fait des tentatives qui n’ont pas marché. C’est cette fois-ci que nous avons pris l’engagement en détruisant toute infrastructure étatique qui est sur le terrain pour leur prouver que ce domaine est une propriété exclusive de l’Etat (…) l’Etat récupère ses biens et il les octroie à qui il veut pour des investissements. On a 7 camions à notre disposition qui font trois voyages par jour. Ça fait plus d’une semaine que nous sommes là.  Et, c’est pour vous dire que c’était devenu un dépotoir. La délinquance prévoyait beaucoup ici’’ a-t-il indiqué.

Dans les prochains jours, les bulldozers de l’Etat seront sur le littoral de l’hôtel ‘’Petit bateau’’,  l’atlantique et le quartier Kaporo.

Mohamed Cissé

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités