Déguerpissement : plusieurs encombrants physiques dégagés, à Matoto

Print Friendly, PDF & Email

Après les communes de Kaloum, Dixinn et Matam, c’était le tour des communes de Matoto et de Ratoma de recevoir ce jeudi, 4 février les autorités administratives et communales pour le lancement officiel de la vaste campagne de dégagement des encombrants physiques sur le long des routes au niveau desdites communes.

C’est une initiative du département en charge de la Ville et de l’aménagement du territoire en collaboration avec le gouvernorat de Conakry.

A Matoto où l’opération a commencé vers 11 heures, en présence du maire, Mamadouba Tos Camara, le chef de cabinet du gouvernorat et des cadres du Ministère de la Ville, plusieurs encombrants physiques ont été dégagés, notamment derrière la BONAGUI où un Motel et des kiosques ont payé les frais.

Interrogé, le chef de cabinet du gouvernorat de Conakry, Toupou Koidouze dira que c’est sur instruction du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé que cette campagne de déguerpissement dans la ville de Conakry a été lancée.

« C’est le samedi 30 janvier dernier, que ça commencé par les communes de Kaloum, Dixinn et Matam. Ce matin, nous étions à Ratoma et nous voici maintenant à Matoto. Le but visé, c’est de faire en sorte que les artères soient dégagées et les emprises soient complètement dégagées à l’effet de permettre aux véhicules de circuler normalement, à l’effet de permettre aux piétons de circuler normalement dans la ville de Conakry. Comme vous le comprendrez, le problème guinéen, c’est le guinéen. Tout le monde aime parler de l’Etat, mais l’Etat, c’est qui ? C’est nous tous. Il y a en a qui savent qu’ils n’ont pas l’autorisation de construire sur les emprises. Mais ils viennent avec audace construire pour empêcher la meilleure circulation des véhicules et des piétons. Et quand c’est comme ça au niveau de nos villes, je pense que tout le monde est embêté », dira-t-il.

Quant au maire, il s’est réjoui de cette initiative présidentielle, avant d’indiquer : « Permettez-moi d’abord de saluer cette belle initiative de dégager complètement les encombrants physiques au niveau de la commune de Matoto. La commune de Matoto souffre énormément aujourd’hui des espaces qui sont anarchiquement occupés par des citoyens. Et là ou nous sommes maintenant, c’est une route qui a été complètement obstruée. C’est pourquoi nous avons fait le lancement à ce niveau. »

Poursuivant, il dira que cette fois-ci ne sera pas comme les autres. « Des dispositions sont prises. C’est pourquoi d’ailleurs que nous avons au niveau de la commune, des polices municipales qui vont y veiller. Après avoir dégagé aussi ces emprises, les dispositions sont prises et dans les jours à venir, les aménagements vont commencer. Mais il faudrait que chacun maintenant puisse comprendre que ce vaste programme déjà engagé ne sera plus délaissé », dira-t-il entre avant d’inviter tous les citoyens à la compréhension. Car, dira-t-il, la mesure n’est dirigée contre personne.

Youssouf Keita

+224 666487130

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.