Déjeuner de presse offert par les Dalein : et Koula fut oublié !

Print Friendly, PDF & Email

Il ne ratait jamais les activités de l’UFDG. Il était toujours à la pointe de l’information et était l’un des premiers journalistes à lancer l’alerte. Mais hier, au cours d’un banquet bien arrosé offert aux journalistes par le couple Cellou Dalein à son domicile de Dixinn, Elhadj Mohamed Koula, tué un 5 février 2016 au siège de l’UFDG d’une balle à la poitrine était le grand absent. Pas une seule minute de silence pour le soldat, aucun mot du leader de l’UFDG sur le jeune qui n’avait pour métier que le journalisme. Et aucun membre de son cabinet n’a aussi rappelé au chef de l’opposition guinéenne que quelqu’un qui pourrait être là n’est pas là. Et d’ailleurs, il n’y reviendra plus.

La défense pour la liberté de presse en Guinée passe désormais par l’affaire Mohamed Koula Diallo. Ne l’oublions pas ! Rendons-lui hommage autant que faire se peut. La presse y gagnera. Dors en paix, Elhadj!

Caroline SACKO

  1. guineen a la diaspora 3 ans il y a
    Repondre

    arreter de stignatiser les gens. C est a la justice de faire son travail. tres malheureusement, en guinee la justice ne joue pas son role.

  2. Sylla 3 ans il y a
    Repondre

    Quelque chose me dit que ce Koula etait un militant en secret de l’ufdg.
    C’est pourquoi a ecrit un brulot contre Bah Oury,alorsa que ce sont les miliciens de l’ufdg qui l’ont abattu.
    C’est pourquoi l’ufdg fait comme si de rien n’etait.
    Il faut susprendre ce parti sectaire pour toujours en Guinee’ car c’est une secte qui tue des journalistes.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.