Démembrements de la CENI à N’zérékoré : la tension monte entre les partis de l’opposition pour le partage des postes

Print Friendly, PDF & Email

Comme dans plusieurs circonscriptions électorales du pays, le partage des postes relatifs aux démembrements de la commission électorale nationale indépendante (CENI), dans la capitale de la région forestière (N’zérékoré) divise les partis politiques de l’opposition guinéenne.

Pour Bangaly Djenassa Kourouma, l’UFDG et l’UFR veulent s’accaparer les huit (8) postes à pourvoir sur les 10. Ce qui, selon lui, est inacceptable pour les autres partis.

« L’UFDG et l’UFR veulent prendre 8 postes et pourtant nous sommes plus de dizaine partis. Ils doivent accepter que chacun occupe une place pour que chaque formation soit représentée. C’est pourquoi nous avions mis une coalition des partis qui ne sont pas favorables pour ce partage qui n’est pas équitable », dénonce-t-il.

Parmi ces partis, nous avons le RRD, BL, le PEDN et UGDD. « La mise en place de cette alliance, c’est pour s’opposer catégoriquement à tout partage qui ne sera pas équitable et profitable à tous. Nous sommes tous indépendants et nous méritons d’être représentés. Et si ce n’est pas le cas, on préfère observer la politique de la chaise vide », menace Monsieur Kourouma.

Il faut rappeler que ce sont au total 23 postes à pourvoir aux seinsdes démembrements de la CEPI et la CECI dans la préfecture de N’zérékoré.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.