Connect with us

Politique

Démembrements de la CENI à Siguiri : le commissaire superviseur demande aux organisations de la société civile de présenter leurs agréments

Published

on

La délégation de l’organe de gestion des élections conduite par le commissaire superviseur, Bakary Mansaré, par ailleurs vice-président de la CENI a procédé vendredi 30 août dernier, à la validation des trois (3) listes sur quatre au compte des démembrements dans cette localité.

Il s’agit des listes des membres désignés par l’administration, les partis politiques de la mouvance et de l’opposition. Alors que les organisations de la société civile (OSC) évoluant dans la préfecture n’ont pas trouvé un consensus, M. Mansaré leur demande de présenter leurs agréments au plus tard ce lundi 2 septembre, conformément selon lui, à la circulaire directive N° 389 du 22 aoüt 2019 signée par le président Me Salif Kébé. Les organisations de la société civile concernées sont le CNOSC et la PCUD.

Selon Kaba Keita, président de la commission de réception des listes, la lettre circulaire et d’autres documents ont été distribués aux différents acteurs que sont la société civile, les partis politiques de l’opposition et de la mouvance, l’administration. Sans oublié l’organisation du comté inter parties(CIP). L’objectif, dit-il, est d’amener chacun à bien comprendre le mode opératoire, les règles et principes de la désignation des listes pour les démembrements. « Malgré tout, certains n’ont pas encore bien compris le mode opératoire », avoue-t-il.

« Au niveau de la société civile concernant la CEPI, les plates formes présentes n’ont pas trouvé de consensus. Comme la loi le demande s’il y a plusieurs plate formes, c’est à eux de s’entendre ».

Par ailleurs, Bakary Mansaré s’est réjoui  du bon déroulement de la mission à Siguiri et sur l’ensemble du territoire national même si selon lui, des difficultés sont signalées par endroit. Il soutient avoir réuni l’ensemble des acteurs au comté inter parties dans le but d’expliquer de long en large la loi L044, notamment ses articles 22 et 23 et les directives de la CENI.

« C’est ainsi que les listes de la mouvance, de l’opposition et de l’administration ont été validées. Concernant la société civile, dans toutes les CESPI et dans la CECI,  il y a eu consensus et il ne reste que la société civile au niveau de la CEPI ».

A rappeler qu’ils sont au total 393 membres des démembrements dans la préfecture de Siguiri dont 13 à la CEPI et 43 la CECI. Cependant, avec l’ancienne loi L016, le total des membres des démembrements est de 87.

Alhassane Barry

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook