Démission de Zénab Nabaya, entre autres revendications du BPN du RPG

Print Friendly, PDF & Email

Depuis la reconduction de Zénab Nabaya Dramé à son poste de ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi, la pression monte au sein du parti au pouvoir.

Selon nos informations, avant et après la présidentielle du 18 octobre dernier, le chef de l’Etat a reçu plusieurs mémorandums dont celui du Bureau politique national (BPN) du Rpg Arc-en-ciel, l’invitant entre autres à faire du renouveau dans sa gestion, mais également à ne pas reconduire Mme Zénab Nabaya Dramé. Des jeunes du parti ont eux-aussi adressé un mémo au président de la République dans lequel ils ont fait mention de la stratégie à adopter pour matérialiser le slogan “gouverner autrement”. La démission de la ministre Zénab y figure en bonne place.

Pour un des jeunes frondeurs qui a joint la rédaction de Mediaguinee, “il faut absolument que le chef de l’Etat se débarrasse de Zénab pour permettre à la justice de statuer librement sur le détournement présumé de plus de 200 milliards francs guinéens. En le faisant, le président Alpha Condé moralise la gestion de la chose publique et envoie un signal fort aux partenaires”.

Ce samedi, le siège du parti à Gbessia était complétement quadrillé par des hommes armés à l’annonce d’une réunion au cours de laquelle des jeunes du parti feront une déclaration pour dire leur déception du nouveau gouvernement.

Ce dimanche, sauf dernière décision, ces jeunes comptent remettre ça. Le chef de l’Etat cédera-t-il à la pression de son parti ?    

Ousmane CAMARA

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.