Connect with us

Societé

Depuis Paris, Makhissa appelle Fria au calme : ‘’l’image de casses ne fait pas honneur à notre ville’’

Depuis Paris où il se trouve en ce moment, le directeur national des Impôts Aboubacar Makhissa Camara a appelé Fria -ville dont il est originaire-, en proie à des manifestations contre la préfète, au calme et à la retenue. Le fils ‘’choco’’ de la ville minière de Guinée dit regretter les violences. Pour lui, ‘’l’image de casses, renvoyée en ce moment ne fait pas honneur à notre ville’’. Ajoutant qu’’’elle brise également le pacte que nous avons scellé avec le chef d’État qui s’engage sans relâche pour la cause de cette préfecture’’. Déclaration…

C’est avec beaucoup de regret et une réelle stupéfaction que je suis, depuis la France, où je me trouve dans le cadre d’une mission, l’évolution de la situation de crise à Fria.

Je tiens à préciser que Fria n’a pas la culture de la violence et ne saurait s’illustrer dans ce sens. Votre préoccupation croise celle du président qui n’a ménagé aucun effort jusque-là pour le développement et le bien-être des populations de cette ville, à travers entre autres la relance de l’usine, la création de la MUFA et d’autres activités génératrices de revenus pour les jeunes et les femmes.

Je vous demande très humblement de la retenue et de rester à l’écoute de toutes les bonnes personnes qui s’investissent pour trouver un dénouement heureux à cette triste situation. Je vous avoue que les crises n’ont jamais eu leur solution à travers la violence.

Il est donc souhaitable de privilégier le dialogue afin de parvenir à une solution apaisée. L’image de casses, renvoyée en ce moment ne fait pas honneur à notre ville, elle brise également le pacte que nous avons scellé avec le Chef d’État qui s’engage sans relâche pour la cause de cette préfecture.

Je sais que vous, chers mamans et jeunes de Fria, ferez en sorte que cette triste réalité soit très rapidement un mauvais souvenir pour que reprennent normalement les activités.

Aboubacar Makhissa Camara

Depuis Paris (France)

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. CONDÉ ABOU

    15 mai 2019 at 18 h 21 min

    Mr. le Directeur Général des Impôts, je souscris entièrement au message d’appel au calme et à la retenue hautement positif que vous avez bien voulu adresser en ces difficiles moments aux Femmes et aux Jeunes de Fria Kimbo.

    Très dommage qu’aucun mécanisme de prévention de cette crise n’ait donné des résultats à Fria, ni aucun cadre de dialogue non plus pour corriger les divergences profondes entre les parties et en vue d’éviter à tout prix cette autre crise dont Fria n’avait pas du tout besoin.

    Encore une fois, votre discours est excellent Monsieur le Directeur Général et puis, sincères félicitations pour la teneur très responsable de votre message aux compatriotes de Fria. C’est un discours qui arrive au bon moment.

    Rien qu’à regarder il y a deux ou trois jours dans la Presse, les belles images des nouveaux investissements de Rusal pour le développement de l’usine de Kimbo, l’on était tenté de dire que la crise à Fria était loin derrière nous et que l’espoir était en train de renaître progressivement dans cette belle ville.

    Quel dommage. Dieu bénisse Fria Kimbo

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook