Dernière AGE de la Féguifoot : ‘’j’ai été déçu par les résultats…’’ (Lucien Guilao)

Print Friendly, PDF & Email

Tenus le 30 mars dernier, les travaux de la dernière assemblée générale extraordinaire (AGE) de la fédération guinéenne de football (Féguifoot) ont été mis à profit pour élire les membres de quatre (4) commissions.

Interrogé sur les résultats de cette assemblée, Lucien Beindou Guilao, Directeur du candidat Kerfalla Person Camara (KPC) se dit déçu par les résultats de cette AGE qui consistaient à mettre en place par des élections, les différentes commissions. Lisez !

Quel est votre sentiment à l’issue de l’AGE de la féguifoot qui s’est tenue le 30 mars dernier ?

Franchement, j’ai été déçu par les résultats de cette AGE qui consistaient à mettre en place par des élections, les différentes commissions. Il me semble que tout est en train d’être fait pour que rien ne marche. Avant la tenue de cette AGE, nous avions écrit à la FEGUIFOOT, et à sa commission d’éthique pour attirer leur attention sur un certains nombres d’anomalies qui devraient être résolues avant la tenue de l’AGE. Nous avons exigé de la FEGUIFOOT qu’elle procède au contrôle de conformité des membres statutaires avant la tenue de l’AGE, parce qu’en refusant de le faire, elle violerait de facto l’article 82 des statuts qui stipule que ‘’seuls les membres constitués en conformité avec les conditions obligatoires mentionnées à l’article 10 paragraphe 3 des présents statuts pourront prendre part à aux prochaines élections du comité exécutif’’.Ces membres constitués ont bénéficié d’un délai de deux ans entre 2016 et 2018 pour régulariser leur situation et nous constatons avec regret que 4 ans après, ils ne sont toujours pas en règle. Ils sont au nombre de huit (8), et ne devraient, tant qu’ils sont en situation d’irrégularité, prendre part à aucune élection organisée par le comité exécutif de la FGF.

Est-ce qu’ils étaient présents le jour de l’AGE ?

Absolument, ils étaient tous présents et ont pris activement part.

Vous disiez tout à l’heure que vous avez écrit à la fédération, vous a-t-elle répondu ? Si oui, qu’elle a été sa ligne de défense ?

Nous avons écrit et la FGF nous a répondu de façon lapidaire que toutes ces associations étaient en règle. Cependant elle ne nous pas fourni de pièces justificatives conformément aux dispositions des articles 10 et 82 des statuts.

Si je vous comprends bien, c’est sur ce seul aspect que vous voulez que cette AGE soit invalidé ?

Non pas du tout, il n’y a pas que ça ! La commission d’éthique de la FGF a transmis un courrier au secrétaire général de la FGF pour attirer son attention sur les risques de conflits d’intérêt chez certains délégués votant lors des assemblées générales. Dans ce courrier la commission a rappelé les dispositions de l’article 19 du code d’éthique et leur a demandé de prendre les dispositions pour éviter les éventuels conflits d’intérêt. Visiblement, le comité exécutif de la FGF a fait fi, des recommandations de sa propre commission d’éthique. Selon le code électoral, un délégué, un votant, ne doit  être ni employé de la FGF, ni membre de l’encadrement technique ou administratif d’une des équipes nationales de football de Guinée. Voilà !

Sur le terrain, lors de cette AGE, y avait-il des cas représentant des conflits d’intérêt de ce type ?

Bien évidemment, il y avait certains délégués qui ont pris part à cette AGE et qui ont voté. Nous avons la liste et nous l’avons transmise dans un courrier à la FIFA, la CAF et à la commission d’éthique de la FGF, et nous la transmettrons aux médias. Nous regrettons que le comité exécutif de la FGF ait de façon désinvolte ignoré cette lettre de recommandation de la commission d’éthique. A vrai dire je suis encore en train de me poser la question de savoir quel est le but visé par la FGF.

Que réclamez-vous auprès des différentes instances et institutions à qui vous avez écrit ?

A la commission d’éthique de la FGF, nous demandons l’ouverture d’une enquête pour violation du code d’éthique concernant les conflits d’intérêt et d’inviter la FGF de suspendre l’appel à candidature pour l’élection des membres du comité exécutif et d’informer les membres statutaires, le comité exécutif, la CAF et la FIFA de ce qu’elle compte faire pour faire avancer les choses. A la CAF et la FIFA, nous avons demandé qu’elles ne reconnaissent pas les résultats de ces élections effectuées en violation du code électoral et des statuts de la FGF, de la CAF et de la FIFA.

Apparemment, pendant que vous vous battez sur le plan juridique, la commission électorale a démarré ses travaux et a publié deux communiqués. L’un portant sur le report de l’AGO élective et l’autre portant sur l’appel à candidature. Que pensez-vous de ces communiqués ?

Ecoutez, moi j’ai l’impression que tout est fait à dessein. Il y a des gens qui ne veulent pas que les choses se passent normalement à la satisfaction de tous les acteurs concernés et des amoureux du football. Il n’appartient pas à une commission, de convoquer une AGO qu’elle soit élective ou pas. Ici nous sommes dans un cas de figure où la première AGO élective a est convoquée pour le 30 avril par le comité exécutif et le report de cette AGO élective faite par une commission électorale. L’article 27 des statuts de la FGF dans son alinéa 2 est claire ; Le lieu et la date d’une AGO est fixé par le comité exécutif.

Quel est votre dernier mot ?

Lorsque je me suis engagé dans cette compétition électorale, j’ai toujours pensé de façon naïve certes, que les choses se dérouleraient sportivement et loyalement. Là avec ce qui se passe, j’avoue que j’en prends plein la gueule, j’étais loin de m’imaginer tout ce que je vois et entends. C’est décevant mais on va essayer de faire avec, puisque c’est un passage obligé. Ne me dites pas que c’est une histoire d’adversité. Non ce n’est pas une histoire d’adversité parce que quand on est adversaire dans une compétition comme celle-ci, on se respecte, on se bat pour ses couleurs et après lorsque le meilleur aura gagné, on se saluera en se regardant dans les yeux. Le vaincu félicitera le vainqueur et lui souhaitera bonne chance pour la suite.

Youssouf

1 Commentaire
  1. Jallohms7 3 jours il y a
    Repondre

    La guinée est un pays de PAGAILLE.Chacun fait ce qu’il veut à l’image de la tête.Comme on dit souvent le POISSON pourri toujours par la tête.Si non,pourquoi emprisonner illégalement des prisonniers politiques et sans procès des citoyens guinéens…Pays de MALBORO BLANC.Ou République de DOUMBELANE,sauve qui peut.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.