Des avocats canadiens demandent à la CPI d’enquêter sur l’ancien président Joseph Kabila

Print Friendly, PDF & Email

Un groupe d’avocats canadiens a écrit à la Cour pénale internationale (CPI) pour demander l’ouverture d’une enquête sur l’ancien président congolais Joseph Kabila ainsi que son gouvernement pour des crimes présumés.

“Bien que le Bureau du procureur ait précédemment mené des enquêtes et poursuivi certains auteurs relativement à des crimes internationaux commis en RDC, celui-ci n’a pas encore abordé sérieusement le rôle et la responsabilité de l’ancien président Kabila et de son administration dans la commission d’atrocités incluant des meurtres, des détentions arbitraires, de la torture, des violences sexuelles et des disparitions forcées,” plaide le Partenariat canadien pour la justice internationale (PCJI).

Le groupe a adressé la requête mercredi.

Dix-sept autres experts et organisations de la société civile ont également signé la lettre.

Ils disent faire écho aux voix d’organisations congolaises et internationales de défense des droits humains qui ont aussi appelé la CPI à agir.

L’impunité persistante de ces crimes a contribué à un climat de peur et à une escalade alarmante de la violence en RDC, sur fond de rumeurs selon lesquelles Kabila envisagerait de revenir au pouvoir, estime le groupe d’avocats.

La grande question est de savoir si leur requête peut aboutir car la CPI, étant une juridiction d’exception, n’est habilitée à recevoir des plaintes que sous certaines conditions bien définies.

Source : VOA

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.