Des blablateries d’un certain Jean-Luc Mélenchon aux allégations sataniques de notre Monénembo (Dr Sidiki Cissé)

Print Friendly, PDF & Email

 

En écoutant les fadaises prêtées à Jean- Luc  Mélenchon par Monénembo, et ses propres excentricités  , l’on en  vient à se demander, des deux,  qui est plus bonimenteur et plus  jacasseur que l’autre.

Faudrait il s’étonner devant les déclarations à l’emporte pièce du Député français, et  de celles  de  ce renégat  de Tierno le gâte- papier, en proie à des hallucinations annonciatrices d’une grave et imminente  folie ?

La réponse est évidemment non  puisqu’il s’agit de récidivistes  endurcis ayant acquis leur notériété dans la grandiloquence, les calomnies et les déclarations populistes.

Suivons nos deux comparses  dans leurs  blablateries et allégations sataniques, juste pour  nous rendre compte de leur stupidité et  de leur éloignement  des réalités de notre chère Guinée.

                        Les  blablateries de Jean – Luc  Mélenchon.

Pour ceux qui sont habitués à la jactance  aux formules fracassantes , assassines  et vides de ce Député des bouches  du Rhône, il n y a aucune surprise à le voir déblatérer sur la Guinée , l’habitude étant une seconde nature.

En affirmant péremptoirement que « la Guinée est en ébullition, et qu’elle  a rejoint la liste des  pays du monde où le  peuple est en révolution citoyenne » , une formule creuse qui n’a d’intérêt qu’au cours des meeting populistes ,Mr Mélenchon  qui a participé au mouvement de Mai 1968( il en  a été un des meneurs  au sein de son lycée), et soutenu  celui  des gilets jaunes , pourrait-  il nous dire si son pays , au sortir de ces 2  soubresauts  aura  fait sa révolution citoyenne, et quels en auront  été les bénéfices pour le peuple français ? Pas grand-chose en tout cas , si l’on se réfère à ses incessantes critiques contre la gouvernance actuelle en France . Ne serait – ce pas à  cause de cette insatisfaction quasi permanente qui semble le caractériser que son parti se nomme la France Insoumise ?  Qu’il balaie donc devant sa porte avant de venir nous enquiquiner !

Continuant dans son style particulier que nul ne devrait  lui disputer, s’agissant encore de la Guinée, il  parle de« ce peuple courageux qui s’oppose à ce qu’on lui retire  sa souveraineté », puis poursuit en adjurant la diplomatie de son pays de ne « pas agir  dans le sens  du maintien en place de ce régime illégitime ».

Le Député de la France insoumise est libre de faire siennes les théories mensongères colportées par les ennemis ou les adversaires de la Guinée, mais il  est utile, et même indispensable qu’il retienne :

-La Guinée a courageusement et  victorieusement arraché sa souveraineté des griffes du colonialisme français le 28 septembre 1958, et ne le cèdera  plus jamais, pour rien au monde. Ni  menaces, ni offres alléchantes n’y arriveront.

-La Guinée n’étant pas une région de la France, l’existence du régime guinéen issu de l’élection du 18 octobre 2020 ne  saurait dépendre , ni de la diplomatie française, encore moins des désidératas d’un politicien cancanier. De l’Indépendance jusqu’à nos jours, quoiqu’on puisse reprocher aux différents régimes  qui se sont succédés à la tête du pays, aucun n’aura quémandé son existence ni à la France,  ni à n’importe quel autre pays. Un dicton mandingue ne dit il pas «  Saaya ka fissa malo di » ? Autrement dit : mieux vaut mourir que de vivre dans la honte.

-il est peut être possible  qu’on parle de Jean- Luc Mélenchon  dans certains maquis, puisque c’est “l’indécrottable maquisard’’ Monenembo lui-même  qui le dit ; il est par contre archifaux  de croire qu’il en est ainsi partout en Guinée.

L’écrasante majorité des guinéens ignore  jusqu’à l’existence même  de la France Insoumise et de son  fougueux  leader un peu louftingue.

                         Les  allégations  sataniques de  Monénembo

Dans la parution du 8 Mai 2021 de Mosaïqueguinée.com , toujours  fidèle à sa réputation de démolisseur du pays, de ses institutions et de ses hommes, Monénembo nous livre  sa  dernière  trouvaille  de laquelle nous retiendrons quelques éléments essentiels.

-« les guinéens , ce peuple mal aimé  des dieux et des élites a peut-être trouvé son bon Samaritain » : une appréciation qui ne traduit que l’aveuglement politique de son auteur.

Non Monsieur ! Si  notre peuple était mal aimé des dieux et des élites,  il aurait connu une situation sécuritaire pire ou égale à celle que connaissent actuellement  le Mali,  le Burkina , le Niger, le Nigéria ….etc,tous confrontés aux affres   du djihadisme.

Mal aimé des dieux et  des élites comme vous le dites ! il n’aura pourtant pas connu  la guerre civile comme nos voisins libériens  , léonais, bissau-guinéens, ivoiriens et même, dans une moindre mesure, sénégalais , à  cause de la Casamance en conflit armé avec l’Etat central depuis plus de 30 ans.

En présumant que son bon  Samaritain de Mélenchon pourrait passer dès le 1er  tour d’une élection présidentielle en Guinée, notre tierno  parle certainement d’une élection présidentielle où eux, les soulards des maquis, seraient les seuls électeurs .En se livrant à  un tel pronostic , il étale son mépris et sa profonde  ignorance de ce pays dont il se réclame pourtant.

Avant d’inviter  son bon samaritain à une aventure  au fiasco garanti en le faisant participer à une élection présidentielle en Guinée, lui qui aura  échoué à réussir une pétition digne de nom dans son propre  pays, ne  devrait il pas  commencer  par descendre dans  l’arène  politique en créant son propre parti, que de continuer à se cacher derrière sa plume traîtresse ?

En  suivant les inepties développées par cet individu  sur le  NON historique  du  28 septembre 1958 et ses conséquences pour notre Peuple, on ne voit nulle part  traces d’une quelconque condamnation ,ou même la moindre allusion aux multiples entreprises criminelles menées contre la  Guinée, entreprises pourtant documentées et  reconnues par de nombreux témoins ou acteurs , parmi lesquels on trouve des  français de premier plan  ayant participé directement à ces actions déstabilisatrices.

Au nombre de ces acteurs français ,  citons :Mrs Pierre Messmer(Ancien Haut Commissaire de l’Afrique occidentale française), Jacques Foccart(Ancien Secrétaire général aux affaires africaines et malgaches) , Maurice Robert (Ancien membre de SDECE : service de documentation extérieure et de contre-espionage,un proche de Foccart)et tant d’autres personnalités  françaises et/ou étrangères .  Aux révélations faites par ces authentiques et indiscutables responsables coloniaux sur leurs entreprises criminelles  perpetrées  contre notre pays, ajoutons y  la vigoureuse  lettre de protestation adressée au gouvernement français par Mamadou Dia, Premier Sénégalais  à l’époque des faits,  contre la présence d’éléments armés guinéens, sous commandement français, qui s’apprêtaient à  envahir la Guinée à partir du territoire  sénégalais.

Bien au contraire, on sent chez ce scribouillard bourré de haine, une  sorte de délectation malsaine devant les  représailles  désastreuses de l’ancien colonisateur contre notre Peuple  qui n’aura pourtant fait qu’exprimer et  exercer  son droit  d’être libre.

S’il est vrai que la 1ère  République n’aura pas laissé un tableau reluisant en matière de respect  des  droits de l’homme, il serait aussi  extrêmement malhonnête de  faire l’impasse sur les hommes et les évènements qui  auront  contribué, à leur manière, à la radicalisation du régime du PDG.

Point besoin  donc de continuer à commenter les propos irresponsables et lugubres que cet écrivassier du diable formule pour le destin de notre peuple, et  essayons simplement de lui dire :

Le  NON historique du 28 septembre 1958 est le résultat des efforts conjugués de toutes les  composantes sociales , ethniques, politiques  et religieuses guinéennes. Vomir sur une telle œuvre ne  peut être que  le travail  d’un renégat.

En dépit de ses  graves conséquences sur l’évolution de notre pays, le NON du 28 septembre 1958 a indiscutablement  donné le coup d’accélérateur pour l’indépendance de nombreux pays africains au nombre desquels il faut citer la Guinée Bissau  dont la victorieuse  lutte armée fut menée par le PAIGC (Parti Africain pou l’Indépendance de la Guinée et du Cap Vert) qui avait pour  principale base arrière , la  République Indépendante, Libre et Souveraine de  Guinée.

Oui Monsieur , la Guinée peut -être abandonnée par  des élites de votre acabit, mais pas par nos guides religieux, nos sages et d’autres élites patriotes !

Oui Monsieur, c’est parce que Dieu veille sur la Guinée qu’elle n’a pas connu et ne connaîtra pas ce  funeste  destin auquel  vous semblez la vouer!

Gardez donc votre bon samaritain  Mélenchon pour la  France  où il pourrait être beaucoup plus utile que dans notre  Fière  Guinée !

Dr Sidiki Cissé

1 Commentaire
  1. Alpha 1 mois il y a
    Repondre

    D’où sort cet autre primate et sa litanie á la Sekou touré ?
    Heureusement que les Melanchon et Nenenbo ont autres á faire que de lire nos profeseurs et docteurs quasi illetrés.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.