Des pêcheurs guinéens victimes d’attaques à main armée en mer : les Sierra-Léonais pointés du doigt !

Print Friendly, PDF & Email

Des pêcheurs guinéens ont été victimes d’une attaque à main armée dans les eaux de Salatougou, près de la frontière maritime entre la Guinée et la Sierra Leone.  Ce sont des hommes habillés en tenues militaires de la Sierra-Leone qui ont fait cette opération, selon nos informations.  L’incident s’est produit le dimanche,  25 avril dernier.  Parmi les pêcheurs victimes, il y a un cas de blessé par balle.

Au nombre de 6, Mohamed Camara, capitaine de la pirogue appartenant à la société de pêche SAGRIPA-GUINEE et ses amis, ont été attaqués par les hommes armés dimanche en mer entre Benty et Salatougou, près de la Sierra-Leone, à environ 500 km de Conakry. Les agresseurs étaient tous habillés en tenues militaires et ils seraient des Léonais qui avaient pour intention de leur retirer leurs poissons pêchés, emporter la pirogue en question et leur faire payer une rançon. Il explique leur mésaventure. 

« On est sorti en mer dimanche dernier.  Entre 11h et 12h, deux vedettes remplies d’hommes en uniforme, au nombre de 5, sont venues nous trouver accostés. Ils nous ont offensés en nous intimant de garer  et on a refusé. Du coup, ils ont commencé à tirer vers notre direction.  Ils avaient 3 chargeurs de balles réelles, ils ont déchargé deux en tirant sur notre pirogue.  C’est quand leur essence est fini, qu’ils ont abandonné de nous poursuivre », a-t-il expliqué. 

Selon des témoignages,  ce n’est ni  la première,  ni la deuxième fois que les pêcheurs guinéens soient victimes d’une telle attaque de la part des Léonais en mer. Bakary Camara de la société de pêche SAGRIPA-GUINEE, témoigne. « A chaque fois, ils sont habitués à venir à Benty dans les eaux guinéennes. Ils ramassent des pêcheurs guinéens et puis ils les envoient dans la zone léonaise sous prétexte qu’ils sont en fraude de pêche sur leur mer.  Même si ça trouve que vous avez pêché mille pièces de poissons,  ils vont vous les enlever et vous faire payer des amendes de 6 à 10 millions de francs guinéens », témoigne-t-il.

Cette situation relance l’insécurité galopante sur nos mers, renchérit Bakary Camara.

« Il y a aucune sécurité sur notre mer. A chaque fois, ce sont des Léonais qui viennent sur notre mer, récupérer les pêcheurs et leurs poissons en les menaçant de mort », a-t-il ajouté. 

Plus grave pour lui, l’autorité guinéenne ne lève pas le petit doigt face à toutes ces menaces auxquelles  ils font face depuis longtemps.

En tout cas, les victimes ont été sauvées de justesse de la mort. Selon elles, leurs bourreaux ont procédé à des tirs de sommation pour freiner leur élan.  Sur la pirogue et le casier contenant de la glace pour conserver les poissons,  on constate de visu les impacts des balles réelles partout. La nouvelle de cet incident a failli provoquer une tension à Dixinn port 3 mercredi, entre les Guinéens et des ressortissants léonais en Guinée. Il a fallu l’intervention des autorités du port pour calmer les esprits.  Saliou Camara est chef de port : « Nous demandons au gouvernement guinéen de prendre des dispositions idoines contre cette situation.  Parce que c’est un véritable problème pour nous, responsables du port. Il existe beaucoup de citoyens léonais qui pratiquent la pêche en Guinée. Si un tel acte se produit entre les deux pays,  on a peur des représailles.  Comme hier, des jeunes se sont révoltés pour incendier tous les navires appartenant aux Léonais. »

A date, l’affaire est portée devant la Gendarmerie maritime et elle se trouve sur la table du ministre guinéen des Pêches pour des fins d’enquête, nous informe le chef de port.  L’ambassadeur de la Sierra Leone en Guinée a été aussi saisi, parce qu’après cet acte,  un incident diplomatique est à craindre entre la Guinée et la Sierra Leone.

Yamoussa Camara                                                               

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.