Desserte en eau et en électricité à Siguiri : le préfet visite les chantiers en cours d’exécution

Print Friendly, PDF & Email

A l’image des autres localités du pays, la préfecture de Siguiri est confrontée à des difficultés liées à la desserte en eau et électricité. Ce, en dépit des efforts fournis par l’Etat et appuyés par les partenaires au développement.

Depuis dix ans, l’image de Bourè a considérablement changée car, plusieurs infrastructures sont réalisées ces dernières années dans la commune urbaine ainsi que dans toutes les communes rurales.

Il s’agit entre autres des nombreuses  infrastructures réalisées à travers l’organisation des fêtes tournantes de l’anniversaire de l’indépendance de notre pays et des chantiers réalisés sur financement de l’agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC).

Cependant, l’eau et le courant sont encore des denrées presque rares dans cette localité située à à plus de 700 kilomètres de Conakry, au nord-est de la Guinée.

Pour s’assurer de l’évolution correcte des chantiers d’adduction d’eau, du courant électrique et du pavage des voiries, le préfet de Siguiri, Colonel Moussa Condé, accompagné de ses proches collaborateurs, a effectué le vendredi, 17 dernier, une visite guidée sur les chantiers d’adduction d’eau à Tiguibiry, l’installation d’une centrale thermique de 6 MW.

Selon Ibrahima Keita, ingénieur de suivi, représentant de la SEG et du Ministère de l’Hydraulique sur le chantier d’adduction d’eau, les travaux dudit chantier sont exécutés à 30 %. Il s’agit d’après lui, de réaliser une station de pompage sur le fleuve Tinkisso (encore appelé Bafing), une prise d’eau, la réalisation du bassin de relevage, celui d’eau brute, le tout avec un réservoir d’eau d’une capacité de 500 mètres cubes.

Plus loin, il ajoute qu’il est prévu de réaliser deux réservoirs d’eau au centre ville. L’un ayant une capacité de 1000 m3 et l’autre 500 m3. Le tout sur un linéaire de 17 kilomètres. Alors que le coût de réalisation s’élève à 22, 5 millions de dollars US entière financé par l’Etat guinéen pour un délai d’exécution prévu pour 12 mois.

Pour la desserte régulière en courant électrique de Siguiri, le Chef de l’Etat a offert six (6) groupes d’un MW chacun. D’après KalilKaba, chef de chantier, il est prévu l’installation de cette centrale thermique d’une capacité de 6 MW pour un délai prévu pour trois (3) mois avec la construction d’un logement pour les exploitants au quartier Séléladjien dans la haute banlieue de la commune urbaine.

Au terme de la visite, le n°1 de la préfecture a demandé aux populations de sa juridiction de se patienter un peu. Car, affirme-t-il, les promesses du chef de l’Etat quant aux réalisations d’infrastructures socio de base sont en train d’être réalisées. Pour preuve, affirme-t-il, « celui qui doute peut aller sur les chantiers et constater de visu. »

Le Colonel Moussa Condé reste optimiste quant à l’exécution correcte des travaux dans un bref délai. « C’est moi qui suis honoré par le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé. Puisque lorsqu’il y a eu des mouvements, nous leur avons promis que le courant va venir, l’eau va venir et les routes seront faites. Nous avons visité le chantier d’adduction d’eau, de même que celui du courant et de l’aménagement de la voirie à travers les pavés sans oublier le curage des caniveaux afin d’éviter des inondations dans la ville », dira-t-il entre autres.

Pour lui (préfet), les citoyens ont raison de demander le courant, l’eau et les routes à leur père, le Pr Alpha Condé. « C’est pourquoi je leur ai demandé de garder la patience. Tout est en train d’être fait et c’est visible par chacun, à Tibiriny, à Faraniko et à Séléladji. Pour tous ces efforts ; je remercie le gouvernement et je demande à la population et à la jeunesse en particulier un peu patience.

Alhassane Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.