Détention de Amadou Diouldé Diallo, caméraman de l’UFDG : l’appel pathétique de son père !

Arrêté au lendemain de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, à Yattaya T6 (Bafana), dans la commune de Ratoma, Amadou Diouldé Diallo, âgé d’une trentaine d’années, diplômé en Mines et Géologie, caméraman de profession, militant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), proche de Cellou Dalein Diallo, est détenu à la maison centrale de Coronthie depuis plus de (9) mois environ. 

Amadou Diouldé Diallo, caméraman UFDG

S’exprimant ce vendredi 20 août,  son père Mamadou Baïlo Diallo, connu sous le pseudonyme de ”Diallo Bafana » âgé de 63 ans, malade depuis 2015 et interdit de tout mouvement presque même avec une voiture ou moto, dit vivre le chagrin, depuis la détention de son fils qui se battait pour ses soins médicaux et les charges de la famille, à travers son métier de photographe. 

Pour commencer, Mamadou Baïlo Diallo, affaibli physiquement par la maladie, est revenu sur la manière dont son fils s’est retrouvé à la maison centrale. « C’était un après-midi de samedi, alors qu’il venait de rentrer  de travail. Il était en train de traiter des photos d’un de ses clients dans l’ordinateur. Et soudainement, quand l’heure de la prière est arrivée, il est sorti pour faire ses ablutions pour la prière de 14h. C’est là qu’il a été appréhendé par l’Unité Spéciale de Sécurisation des Élections  (USSEL). C’est eux-mêmes qui ont fermé sa porte après avoir pris ses ordinateurs, téléphones et caméras. C’est après avoir été emmené manu militari que ses amis sont venus m’informer.» , a-t-il expliqué en larmes.

Poursuivant, il a précisé qu’au cours de son existence, il n’a jamais entendu que son fils a détourné l’argent de quelqu’un, tué, bu de l’alcool ou fumé de la drogue. « Personne n’est venu se plaindre chez moi pour me dire voici ce que mon fils lui a fait. J’ai beau réfléchir mais je ne trouve pas ce qu’il a pu faire de mal pour mériter un tel sort.», déplore-t-il. 

 « Et depuis qu’il a été appréhendé et conduit à la maison centrale, il n’a jamais été présenté devant un juge pour dire voici ce qu’on lui reproche. Moi, je suis malade, couché à la maison depuis 6 ans bientôt. C’est sa maman qui se bat pour  nourrir la famille. Vous-même, vous pouvez le constater. Il  n’y a  personne ici sauf moi pour le moment. Et depuis un certain temps, je n’ai pas eu de ses nouvelles parce qu’il faut obligatoirement le carnet de vaccination contre la COVID-19. Et sa maman n’a pas encore eu ses doses de vaccin.», ajoute Mamadou Baïlo Diallo.

Pour terminer, ce père désemparé sollicite l’aide des personnes de bonne volonté pour que son fils recouvre sa liberté. « Je demande au chef de l’État, et à la Justice, de libérer mon fils Thierno Amadou Djouldé ainsi que toutes les personnes détenues arbitrairement et incarcérées dans les maisons d’arrêt.»

Mamadou Yaya Barry

622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.