Dialakoro/Dinguiraye : « La maison des jeunes calcinée par des manifestants », selon le préfet

Print Friendly, PDF & Email

Les jeunes de la commune rurale de Dialakoro, située à 60 kilomètres de Dinguiraye ont battu le pavé tôt ce lundi matin pour réclamer aux autorités locales une maison des jeunes.
Selon le préfet de Dinguiraye, les manifestants ont cassé les vitres de la mairie, calciné la maison des jeunes existante et se sont attaqués aux édifices publics.
« Ce matin, nous avons été réveillé par des coups de téléphone de la sécurité. Les jeunes se sont organisés à Dialakoro ce matin sans avertir qui que ce soit. En groupe, ils sont tombés sur la mairie de Dialakoro, ils ont cassé les vitres de la commune. Ils sont allés calciner leur maison des jeunes qui doit être reconstruite. Ils se sont attaqués aux édifices publics » a déclaré Ibrahima Barbosa Soumah. Le préfet a indiqué que des renforts ont été déployé pour remettre de l’ordre à Dialakoro.
Joint au téléphone, le maire de la commune rurale de Dialakoro est revenu sur l’incident.
« Il n’y a rien de graves. Les jeunes ont protesté ce matin parce que leur maison des jeunes est vétuste. La mairie est là mais les jets de pierres ont cassé les vitres. Je n’étais sur les lieux quand la manifestation commençait. Et quand je suis arrivé, les jeunes m’ont entouré pour me dire les causes de leur protestation » a rassuré Mohamed Karamo Dramé, le maire de la commune rurale de Dialakoro.
Selon lui, il n’y a pas eu de blessés lors de la protestation. A l’en croire, le calme est revenu à Dialakoro où les gendarmes et policiers venus de Dinguiraye assurent la sécurité.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.