Dialogue politique en Guinée : ‘’une main tendue vide n’intéressait personne à l’opposition…’’ (Bouya Konaté de l’UDIR)

Print Friendly, PDF & Email

Le président du parti UDIR, Bouya Konaté, candidat à la présidentielle du 18 Octobre 2020 et membre du cabinet du chef de file de l’opposition parlementaire (cfo), s’est exprimé sur plusieurs sujets, le mercredi 31 mars 2021, dans l’émission “On Refait le Monde ” de Dioma TV, dont entres autres, la crise politique, économique, sanitaire et le dialogue annoncé par le président Alpha Condé, tout en expliquant qu’au-delà de ces crises citées plus haut, il y a une autre crise qui va arriver, probablement la crise sociale, comme ce fut le cas en 2006.

 Pour commencer, ce parlementaire et président de l’Union pour la Défense des Intérêts Républicains (UDIR) a rappelé qu’au sortir de la dernière présidentielle, des démarches ont été menées pour qu’il rejoigne le parti au pouvoir. « Il y a eu des contacts un moment après les élections présidentielles […] Pratiquement, tout le monde a été contacté, tous les candidats hormis Cellou Dalein Diallo [ Président de l’UFDG ] » a-t-il révélé.

 Sur la question de la main tendue du chef de l’État en vue d’avoir un dialogue de large consensus, M. Konaté a répondu en ces termes : « Le président de la République, au sortir de cette élection, a dit qu’il tendait la main à tout le monde. Mais une main tendue vide n’intéressait personne à l’opposition, c’est une main tendue vide. Vous créez un cadre dialogue mais au préalable il n’y a pas eu de consultation pour dire dans quel sens nous allons dialoguer. Il n’y a rien en place et le président n’est pas sur le chemin de dialoguer avec l’opposition. Il est sur un chemin de bras de fer avec l’opposition et ce n’est pas dans l’intérêt du peuple de Guinée. »

 Mamadou Yaya Barry

+224 622266708

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.