Dialogue politique : l’UFDG place la barre très haut !

Print Friendly, PDF & Email

Le conseil politique de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a décidé mercredi de s’abstenir de “tout commentaire sur la question du dialogue politique tant que les cadres et militants de l’UFFG, de l’ANAD et du FNDC seront maintenus en prison”…

1 Commentaire
  1. SAAM 4 mois il y a
    Repondre

    Voilà un parti dictateur qui se limite à la seule pensée de son maître à pensée (Cellou Dalein Diallo) qui interdit à ces cadres de donner leurs avis sur les sujets qui concernent la vie de leur Parti politique.
    Imaginez ce que deviendra un opposant dictateur si le peuple a la malchance de l’élire comme Chéf d’état.
    Tous les surrenchères médiatiques consistaient à demaontrer que le pouvoir lui fait la court pour un quelconque dialogue alors que l’UFDG est lui même demandeur du dialogue.

    Il est a préciser que le dialogue que Fodé BANGOURA doit conduire sera :
    ==> Un dialogue Social qui va regrouper toutes les composantes de la vie de la nation
    ==> Et non un dialogue politique qui va opposer Mouvance de Opposition

    Pour finir, Cellou doit comprendre (car c’est la voie de Cellou et non celle de l’UFDG dont les cadres ont été réduits au silence par Cellou) que :
    ==> L’arrestation de ses cadres
    ==> La fermeture de ses locaux
    ==> L’interdiction de sortie de pays (imposées à certains de ces cadres) relèvent de la Justice et n’interessent pas un quelconque dialogue.

    ** S’il veut, il peut faire participer son UFDG au dialogue.
    ** S’il veut, il peut continuer à faire semblant de refuser le dialogue

    AVEC ou SANS UFDG, la concertation national aura lieu avec toutes composantes de la nation.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.