Connect with us

Politique

Dialogue politique : ‘’notre objectif c’est de parvenir à un consensus’’ (Laho Bangoura)

Published

on

Les travaux du comité de suivi du dialogue inter-guinéens ont débuté ce jeudi, 5 décembre dans la salle des actes du Palais du Peuple. A l’ordre du jour, il était question du parachèvement des élections locales et communautaires et les futures élections législatives. Mohamed Laho Bangoura, conseiller du Premier ministre, chargé de la diplomatie, du Développement et des relations internationales et facilitateur de la séance du dialogue politique a salué le climat de confiance et de sérénité qui a régné pendant cette première séance.

« C’est sur initiative de Monsieur le Premier Ministre, chef du gouvernement que les travaux du comité de suivi du dialogue politique inter-guinéens ont été relancés ce jeudi, 5 décembre au palais du Peuple. Cette première séance a permis aux acteurs politiques des deux bords, la mouvance présidentielle et l’opposition de s’accorder sur les principes généraux et les règles de conduite qui doivent guider les travaux, les sessions, les réunions mais aussi de s’entendre sur les deux questions inscrites à l’ordre du jour de la session à savoir le parachèvement des élections locales et communautaires, les élections législatives. Il faut se réjouir du climat de confiance et de sérénité que nous avons observé qui a prévalu tout au long de la séance et surtout de la volonté commune qui était exprimée par les représentants des deux parties d’œuvrer pour atteindre les objectifs que nous souhaitons dans l’intérêt supérieur du pays », a-t-il estimé.

Concernant la durée des débats, le facilitateur affirme pour l’heure qu’aucun délai n’est établi. Toutefois, l’objectif reste clair, ajoute-t-il.

« Nous n’avons pas de délai, nous sommes dans un processus de négociation qui demande forcément du temps ; de la patience et de la détermination de tous les acteurs engagés. Notre objectif c’est de parvenir à un consensus sur les questions du moment. Je ne vais pas présager de résultats des discussions. Il appartiendra aux acteurs encore une fois des principaux acteurs des deux bords de discuter, se concerter et de trouver ensemble ce qui est bien pour notre pays », a déclaré Mohamed Lao Bangoura.

A cette première séance de ces travaux du comité de suivi, on pouvait remarquer la présence de Boubacar Barry de l’UFR, Cellou Baldé et Aliou Condé de l’UFDG, de Bah Bah Ousmane de l’UPR (Mouvance présidentielle) et l’absence du président du groupe parlementaire Amadou Damaro Camara.

Maciré Camara

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités