Didi (Siguiri) : deux groupes de jeunes s’affrontent, des dégâts matériels enregistrés

Print Friendly, PDF & Email

Hier lundi 26 avril 2021, la sous-préfecture de Didi a été le théâtre d’affrontements entre deux groupes de jeunes. Des dégâts matériels ont été enregistrés. Tout a commencé par la désignation d’un délégué sous-préfectoral de la jeunesse. Une désignation qui a malheureusement divisé les jeunes en deux camps. Cette division n’a pas empêché l’autorité sous-préfectorale et locale de choisir un représentant des jeunes dans ladite localité. Une semaine après son installation par le Directeur préfectoral de la Jeunesse de Siguiri, cette équipe a tenté d’entrer en fonction lundi 26 avril 2021. C’est ainsi que le camp opposé a décidé de réagir pour s’y opposer fermement.

« Le DPJ de Siguiri a frauduleusement installé un DSPJ, dont on ne veut pas. Administrativement, on n’installe pas quelqu’un nuitamment et de surcroît un dimanche. Ils voulaient commencer les activités aujourd’hui, nous sommes partis nous en prendre à eux, saccager la nouvelle commune. On ne veut pas de leur choix. On ne peut pas imposer quelqu’un à nous. Tout sauf ça. Nous continuerons cette lutte jusqu’à ce que notre choix soit maintenu, sinon nous n’accepterons pas », martèlent les manifestants.

Dans cette affaire de jeunesse de la sous-préfecture de Didi, le sous-préfet Aliou Camara et le président du district central M’malamadou Camara sont accusés de parti pris en faveur d’un camp contre l’autre.

Si les populations de Didi, à 75 km du centre-ville de Siguiri, rêvaient d’un lendemain meilleur après l’érection de leur localité en sous-préfecture, les tensions se multiplient déjà autour des sujets de moindre importance, comme cette désignation d’un DSPJ.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622078601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.