Didi/Siguiri : la désignation d’un DSPJ divise les jeunes

Print Friendly, PDF & Email

Une totale incompréhension règne actuellement entre les jeunes de la sous-préfecture de Didi, située à 74 km du centre-ville de Siguiri. Après son érection en sous-préfecture par le président de la République, Pr. Alpha Condé, Didi connaît déjà des tensions autour du poste de délégué sous-préfectoral de la Jeunesse (DSPJ).

Le nouveau sous-préfet, Aliou Camara, très inquiet, a rassemblé les présidents de district de la jeunesse, les sages, pour parvenir à un consensus. Mais très malheureusement, la rencontre a pris fin par des coups de poing.

« Nous sommes là pour réparer. La jeunesse est le creuset du développement. Aujourd’hui, les jeunes sont opposés les uns aux autres, les présidents de district divisés. Vraiment, c’est une situation qui reste compliquée. Il faut que vous compreniez. A partir de maintenant, je ne veux vous voir aucun président de district se mêler de cette affaire. D’ailleurs je vais me référer désormais, c’est devenu de la pagaille. J’ai appelé les jeunes, impliqué les sages du village mais jusqu’à présent, ça persiste. Je prendrai mes dispositions nécessaires contre ceux qui sèment la pagaille », dit-il.

Certains sont déterminés et disent ne pas être prêts à accepter la position défendue par le sous-préfet. « Nous jeunes, nous n’accepterons plus la position du sous-préfet et celle de Madou Camara. Un président de district ne doit pas se mêler de l’affaire de jeunesse. Nous sommes divisés en 3 groupes mais aujourd’hui deux groupes se sont réconciliés, donc nous voulons la paix maintenant », ajoutent-ils.

Présentement, cette nouvelle sous-préfecture de Didi fait face à l’une de ses toutes premières difficultés : le choix d’un président pour  la jeunesse.

 Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601                        

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.