Connect with us

Sport

Didier Six : des détails sur son traitement salarial

Published

on

Tout semble désormais acté, entre le sélectionneur national Didier Six et son employeur. Au cours de la journée du mercredi 13 février, le département médias de la Féguifoot a annoncé la signature d’un contrat assorti d’une durée de trois ans pour le français. Mais comme toujours, le flou reste entretenu quant aux détails, notamment les conditions et le l’épineuse question de ses émoluments.

Entre l’annonce de la signature de contrats des sélectionneurs et l’officialisation du traitement salarial, le faussé reste toujours creusé dans la pratique en Guinée. Si après cinq mois d’attente et de tractations autour de son traitement, il peut enfin détenir la copie de son engagement, le contenu quant à lui, n’est pas officialisé pour l’heure.

Toutefois, certaines sources proches du département en charges des sports, principal payeur des salaires d’entraineur de l’équipe A de Guinée évoquent déjà le barème de trente mille euros mensuel.

« Un haut cadre du Ministère des Sports nous a confié que le barème pour le sélectionneur du Syli A est fixé à 30 mille euros. Et on peut se permettre de dire que la fédération a fait bonne affaire dans le dossier Six. Selon la même source, l’ancien international français doit recevoir autour de 17 mille euros mensuel, plus un total de 7 mille pour ses adjoints Kaba Diawara et Mandjou Diallo qui recevront chacun 3500 euros. Ce qui fait en tout et pour tout 24 mille euros », peut-on lire sur le site d’informations du groupe de presse du boss de la Féguifoot.

Si ces chiffres restent confirmés, on constate une nette réduction par rapport au traitement qui était accordé au Belge Paul Put (30.000 euros de salaire nette et une maison à 6.000 euros mensuel de loyer). Egalement, d’autres détails importants du contrat ne sont toujours pas officialisés, notamment les objectifs spécifiques, les conditions ou même les obligations des deux parties.

Nous y reviendrons !

Bernard Leno

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités