Diffamation à l’endroit de Malick Sankhon : Étienne Soropogui condamné !

Print Friendly, PDF & Email

Absent à l’audience de ce jeudi 1er octobre avec son conseil, Étienne Soropogui, ancien commissaire à la Ceni et président du mouvement Nos valeurs communes, poursuivi pour des faits de diffamation par voie de presse suite à la requête du directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Malick Sankhon, vient d’être reconnu coupable par le tribunal de première instance de Dixinn qui l’a condamné au payement d’une amende de 2 millions de francs guinéens.

Dans la sentence rendue publique par le juge Alphonse Charles Wright, il a dit :”le tribunal déclare Étienne Soropogui coupable du délit de diffamation par voie de presse sur la personne de monsieur Malik Sankhon. Le tribunal le condamne au payement d’une amende de 2 millions de francs guinéens. Sur l’action, reçoit monsieur Malik Sankhon en sa qualité de partie civile et déclare Étienne Soropogui responsable des préjudices à lui causés. Et le tribunal le condamne au paiement à son profit d’un franc symbolique de 20 mille francs guinéens. Ordonne la publication de la décision dans trois journaux de presse : L’observateur, Le Lynx et L’indépendant à la charge du prévenu”.

Etienne Soropogui avait accusé Malick Sakhon d’avoir été le principal ‘instigateur de l’incendie de la Casse Madina, fief du pouvoir, pour charger l’UFDG de Cellou Dalein. 

A rappeler que ce dossier Malick Sankhon vs Étienne Soropogui est pendant devant le tribunal de Première instance de Dixinn depuis le mois d’avril dernier.

 Elisa Camara 

+224654957322

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.