Dinguiraye : deux personnes décèdent des suites de diarrhée provoquée par le manque d’eau potable

Print Friendly, PDF & Email

Deux personnes ont perdu la vie dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021 des suites de diarrhée à Sabèren-fran, dans la sous-préfecture de Banora (préfecture de Dinguiraye).

Selon les premiers constats du chef de poste de santé de Nafadji, la cause du double décès serait liée à un manque d’eau potable dans la localité.

« Effectivement, il y a eu deux cas de décès ici à Sabèren-fran. Cela, à la suite de diarrhées et vomissements. Donc je suis venu sur les lieux cette nuit-là pour inspecter et connaître les raisons. A  mon arrivée, j’ai trouvé qu’il y a trois membres qui développent les symptômes de choléra, c’est-à-dire la diarrhée et le vomissement, dont deux enfants. Celui que je viens d’interroger m’a dit que la diarrhée s’est atténuée, après avoir pris quelques molécules. Mais selon l’interrogatoire, ici au village on m’apprend qu’un chien a été retrouvé mort et même il était en voie de décomposition à la source du site où les habitants s’approvisionnent en eau qu’ils boivent. Donc, je dois me rendre sur ce site pour inspecter cette eau. C’est pourquoi d’ailleurs j’ai demandé à ce que la communauté arrête d’abord de boire cette eau en attendant les résultats. Mais malheureusement, je n’ai pas d’autres moyens alternatifs pour leur offrir de l’eau. J’ai remonté les informations au niveau de mes chefs, ils ont promis de venir voir la situation dès demain matin. En attendant, ce que je peux dire, suite à mes premiers constats, c’est cette eau qui est à la base de leur diarrhée et vomissement, car je n’ai pas vu les symptômes de cholera ici pour le moment. Il s’agit d’une diarrhée non sanglante et vomissement, dans notre jargon on appelle ça ‘’gastro-entérite’’. Lorsque les  chefs seront là demain, ils achemineront les échantillons à Dinguiraye pour connaître réellement de quoi il s’agit », a expliqué Ousmane Nana Camara, le chef de poste de santé de Nafadji, interrogé par lavoixdupeuple.info

A en croire Boubacar Ly, cité par notre confrère, le chef du secteur, Sabèren-fran est confronté à un manque criard d’eau potable. Selon lui, la petite localité de 600 habitants située à environ 60 kilomètres de la sous-préfecture ne dispose pas de forage. Ce qui, selon lui, oblige populations et animaux à se partager le même endroit où jaillit de l’eau après le tarissement des puits.

 « Toutes les deux personnes qui sont décédées, c’est suite à une diarrhée. Nous sommes en manque de forages, ce qui fait que nous populations et animaux nous utilisons le même site d’approvisionnement d’eau pour boire. Parce que tous nos puits ont tari. C’est un seul endroit où jaillit l’eau et c’est là que le chien a été retrouvé mort à la source même. C’est de savoir maintenant si c’est ce qui a occasionné les décès ou pas. Nous avons l’habitude d’enregistrer des cas de diarrhées ici mais, avec ces morts rapprochées, c’est la première fois. Donc nous attendons l’inspection du reste du terrain par les médecins dont nous saluons la venue »,  a témoigné Boubacar Ly, le chef du secteur de Sabèren-fran.

Selon notre confrère, l’Agence nationale de sécuritaire sanitaire (ANSS) qui est informée de la situation s’activerait pour élucider les causes réelles du double décès.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.