Connect with us

Economie

Diplomatie : l’Ambassadeur d’Afrique du Sud en Guinée pour le réseautage des entreprises locales de Boké

L’Ambassadeur d’Afrique du Sud en République de Guinée Mdingi, a conféré mercredi, 19 septembre avec les autorités régionale et préfectorale, les responsables de l’Union des Entrepreneurs, les membres de la Chambre régionale de Commerce ainsi que les cadres de l’Administration publique évoluant dans la Région de Boké.

La rencontre consistait à promouvoir la diplomatie économique entre la République de Guinée et l’Afrique du Sud, encourager les entrepreneurs guinéens à accroître et relever le niveau de leur business et envisager l’importation de plus de services et de produits sud-africains.

D’entrée, le gouverneur de la région administrative (RA) de Boké, général de Brigade, Siba Sévérin Loholamou, a remercié le président de la République, Pr Alpha Condé pour ses offensives diplomatiques en faveur de la Guinée.

Pour le gouverneur de Région, « Etablir un pont économique entre l’Afrique du Sud et la Guinée permettra aux hommes d’affaires des deux pays de nouer d’importantes relations avec le monde extérieur pour fructifier leurs chiffres d’affaires au bénéfice de la population guinéenne.»

Selon lui, «la richesse ne se décrète pas, c’est une question d’engagement et de volonté politique… »

Dans sa communication de circonstance, le diplomate sud-africain, « la session de réseautage entre les hommes d’affaires guinéens et sud-africains permettra de mettre à l’évidence les différentes possibilités d’investissement pour les investisseurs sud-africains d’être exposés aux vastes opportunités d’emplois en Guinée.

L’idée du projet, à en croire au diplomate sud-africain, « Est de consolider les relations économiques entre les entrepreneurs guinéens et leurs homologues d’Afrique du Sud. »

Dans son exposé, le Chef de département Promotion des Investissements à l’Agence pour la promotion de l’investissement (APIP)-Guinée, Bamba Oliano, a précisé que la Guinée, est un pays attractif pour les investisseurs étrangers qui, selon lui, ambitionnent la création en Guinée, des opportunités d’emplois en fonction des secteurs d’activités.

Selon lui, «la Guinée dispose 40 millions de tonnes des réserves bauxitiques, 20 millions de tonnes de minerais, 4 carats de diamants et 6 millions d’ha de terres cultivables dont 25% sont exploités chaque année. »

Du constat, il ne sert à rien de mettre ensemble les hommes d’affaires et sud-africains si les entreprises ne sont pas formalisées ceci, dit-on, pour faciliter leur accès aux institutions bancaires et aux investisseurs étrangers.

Mamadouba Camara, Boké

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook