Diplomatie parlementaire : le CNT reprend le flambeau

Print Friendly, PDF & Email

Responsabilité, impartialité et intégrité constituent des valeurs solidement ancrées des membres du Conseil national de la transition. Des valeurs qui inspirent confiance et suscitent de l’espoir au-delà des frontières guinéennes.

Sans tambour ni trompette, sous l’impulsion de son jeune Président Dr. Dansa Kourouma, le CNT redore l’image du Parlement et rassure la communauté internationale. C’est pourquoi, les partenaires et amis de la Guinée s’empressent d’ouvrir leurs portes au Conseil national de la transition en qui, ils voient un partenaire crédible et responsable pour mener à bon port le processus transitoire amorcé le 05 septembre 2021.

C’est le cas de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie. La prestigieuse organisation faîtière des parlements qui ont en commun, la langue française, a dépêché à Conakry un émissaire de premier rang pour annoncer aux Conseillers nationaux, que le CNT a sa place au sein de l’APF. Il s’agit du Vice-président et Secrétaire Général par intérim, Bruno FUCHS.

Lors de la plénière du vendredi 29 juillet 2022, M. FUCHS a pris la parole pour exprimer de vive voix, le soutien de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie au processus transitoire en Guinée. Mieux, l’APF est impatiente de revoir en son sein, le Parlement guinéen. Un souhait qui exprime à n’en point douter, la crédibilité et la confiance qu’incarne le Conseil national de la transition.

L’APF est l’Assemblée consultative de la Francophonie qui travaille activement à la promotion de la démocratie, de l’Etat de droit dans l’espace francophone.

Faut-il préciser que M. FUCHS fraîchement réélu au Parlement français sous les couleurs du parti présidentiel, a écourté sa participation à la tournée africaine du Président Macron, pour poser ses valises à Conakry, au sein de l’organe législatif de la Transition !

Ce comeback très imminent de la Guinée au sein de l’APF est loin d’être un retour négocié. Au contraire, il est le fruit d’une dynamique constructive enclenchée par le Président du CNT qui puise dans sa gibecière de grand leader de la société civile africaine, pour propulser son institution sur le devant de la scène.

La diplomatie parlementaire qui a aujourd’hui le vent en poupe se passe de commentaire. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un regard sur la participation des membres du Conseil national de la transition dans de grands rendez-vous parlementaires à l’échelle continentale et internationale.

Est-il besoin, de rappeler que dès l’installation de ses membres, le CNT a renoué avec l’union interparlementaire qui est en quelque sorte, l’ONU des parlements du monde !

Parmi les nombreuses participations des conseillers nationaux aux rencontres internationales parlementaires, on peut citer entre autres :

La 60ème Assemblée générale de l’Organisations des Etats d’Afrique, des Caraïbes, Pacifique et de l’Union européenne(OEACP), la 41ème session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, tenue fin mars début avril 2022 en France.

Sans oublier l’atelier ce mois de juillet au Nigéria sur les dépenses fiscales, centrées sur l’Afrique de l’ouest, organisé par l’Addis Tax initiative(ATI), conjointement avec le forum des administrations fiscales ouest africaines(FAFOA), la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest(CEDEAO), le concil On Economic Policies(CEP) et le German Development Institute.

Cette offensive diplomatique du CNT sous la direction de son Président Dr. Dansa Kourouma, va se poursuivre pour le grand bonheur du peuple de Guinée et pour une Transition réussie.

Cellule de Communication du Conseil national de la transition

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.