Diplomatie, perte du droit de vote à l’ONU, une balafre au beau visage de la Guinée !

Print Friendly, PDF & Email

🔴Par Souleymane Doumbouya🔴Que passa? Deuxième (2ème) pays exportateur de la bauxite, après le slogan historique de  » Guinea is back » et pendant qu’on devait assurer la Présidence du groupe des « 77 » à l’assemblée générale de l’ONU… qu’est il advenu?

Qu’est ce qui a bien occasionné cela ?

Un PRAC aussi attaché au multilatéralisme était-il informé ?

Notre dernier Ministre des Affaires Étrangères très méticuleux, reconnu pour sa probité et son sens de la rigueur procedurale, en avait-il pris vent?

Assez d’interrogations qui me taraudent l’esprit mais qui sont l’expression d’une vraie et profonde blessure que ce ricochet de notre histoire récente, nous inflige en plein visage!

Non! Dites-nous, est-ce une hérésie de l’histoire ou l’un des signes les plus tangibles de cette décrépitude de la gouvernance passée ? Tant la modicité du montant donne du tournis!

En effet, cette soif et cette recherche effrénée tout azimut de la vérité historique est un droit citoyen que tout bon patriote doit exiger de nos anciens et actuels gouvernants! Car une page ou un pan de notre vécu commun vient de prendre un sérieux coup. La « Guinée de Sékou Toure » et des valeureux compagnons de l’indépendance et du « Non historique  » à la France impérialiste, perdre son droit de vote dans le sanctuaire incontesté qui offre la plus grande arène du concert des nations souveraines est une première et contre laquelle nous disons: plus jamais ça!

C’est insupportable pour quelques âmes eprises de fierté et de dignité comme moi d’apprendre une telle nouvelle des plus immondes qui balafre à jamais ce beau visage de cette Guinée qui parraina une foultitude de mouvements de libération de plusieurs pays en Afrique et dans le monde.

Je me refuse encore d’y croire ! Il pourrait avoir forcément une explication à cela, mais aucune justification ne pourrait donner raison ou excuse.

Merci donc aux nouvelles autorités qui par la valeur Repositionnement, un des cinq (05) axes prioritaires du CNRD, d’avoir redonné corps et âme au slogan : « Guinea is back  » mais à permettre au vaillant peuple du 28 septembre 1958, d’avoir repris son droit de cité, au sein de ses pairs!

Préservons nos acquis souvent arrachés par de hauts faits d’armes historiquement !

Puisse Dieu guider et éclairer nos pas ! Amen !

Bon djouma aux musulmans et bon début de week-end à tous!

Souleymane Doumbouya, consultant

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.