Direction de l’information et des relations publiques des armées : Elhadj Cellou prend fonction !

Print Friendly, PDF & Email

Ce mardi, 16 Janvier 2018, a eu lieu à Conakry, la passation de service entre le directeur sortant Louis Auguste LeRoy et le journaliste, Elhadj Cellou Camara à la tête de la direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), un service qui relève du Ministère de la Défense nationale. Cette cérémonie de passation a connu la présence du ministre d’Etat, conseiller personnel du chef de l’Etat, Tibou Kamara, les anciens ministres de l’information, Aboubacar Sylla et Justin Morel Junior, le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) Malick Sankhon et plusieurs personnalités de l’armée guinéenne.

A l’entame de son allocution, l’inspecteur général des armées le général Alpha Ousmane Diallo a précisé que les ambitions affichées dans la poursuite par le département de la défense nationale à l’horizon 2020 puisent leur légitimité dans la loi de programmation militaire. Ce qui, dit-il, « a conduit à l’élaboration d’un certain nombre de textes législatifs et réglementaires qui définissent les rôles et les charges de chacun des entités formant l’architecture du Ministère de la défense nationale. Pour la direction de l’information et des relations publiques des armées, ces missions et ces attributions sont réglées dans le décret (…). Cette direction a pour vocation d’élaborer une politique de communication des forces armées en faisant connaitre leurs actions et en soignant leurs images au si bien qu’à l’intérieur et à l’extérieur du pays. A ce titre, elle est chargée de mettre en œuvre la politique de l’information, de communication et des relations publiques du département. Contribuer au rayonnement des forces armées en mettant en relief les valeurs militaires, culturelles et sportives, amener et coordonner les activités des organismes déconcentrés d’information et de communication ; communiquer et informer les militaires et les citoyens en utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication (…) ».

De son côté, Louis Auguste LeRoy, le directeur général sortant parle de son affection et son attachement à ’armée guinéenne.

« Vous m’avez beaucoup appris et vous m’avez beaucoup enseigné. Ceux qui ne vous connaissent pas et ceux qui ne vous ont pas pratiqué ne peuvent pas savoir combien vous, soldats guinéens êtes accrédités de qualités exceptionnelles, de vertus remarquables, d’exploit et d’héroïsme. Je vous quitte mais j’apporte de l’armée guinéenne l’image d’une institution qui oblige au respect, à la discipline et à la considération du fait de la noblesse de ces objectifs de défense statique et défense dynamique. Je vous félicite d’avoir suivi les changements que disent les mutations dont le programme de la réforme du secteur de la sécurité a impacté l’armée selon la volonté et les directives du chef de l’Etat (…) », exprime-t-il.

Selon lui, l’armée guinéenne est une chance pour la Guinée : « je sais donc de vous compter parmi les meilleurs là où d’autres sont comme des petits soldats de Plon. L’armée guinéenne est une chance pour la Guinée, c’est pourquoi, je souhaite qu’elle marche et avance dans le progrès envisagé ».

Prenant la parole, le directeur général entrant, Elhadj Cellou Camara a rendu un vibrant hommage, la main sur le cœur, au fondateur du groupe de presse ‘’L’Indépendant-Démocrate’’, Aboubacar Sylla, grâce auquel et à travers lequel, je suis présent ici avec vous.

« Tout simplement parce que nos coutumes et nos traditions même nous l’enseignent, ce que nous devenons en oubliant d’où nous venons. Mon destin aurait pu être un autre si justement M. Sylla ne m’a pas accueilli à bras ouvert dans sa rédaction malgré mon très jeune âge », souligne le désormais directeur général de la direction de l’information et des relations publiques des armées.

Le directeur général entrant dit compter changer la donne. « Je sais que mille défis nous attendent. Nous devons faire en sorte de les relever en préservant les acquis tout en changeant ce qui est à changer dans notre façon de faire et en nous ouvrant les critiques et suggestions constructives. Pour cela, nous devons avoir un esprit qu’individuellement nous seul nous ne pourrons rien faire de grand. Et nous devons associer les autres notamment les confrères des autres organes de presse. J’insiste là-dessus, créer une relation apaisée avec les médias pour qu’ils contribuent à véhiculer l’image positive de nos armées dans l’opinion, car nous devons grandir nos armées parce qu’elle le mérite. Les Guinéens et nos partenaires ont le droit de connaître, de savoir ce que nos armées font de grand pour les protéger à l’intérieur de nos frontières et à travers les missions auxquelles participent en Afrique et ailleurs pour ramener la paix et la stabilité dans les zones en conflit. Nos compatriotes ont le droit de savoir ce que nos armées font de mieux pour participer au développement socio-économique de notre nation pour l’autosuffisance alimentaire, la construction des routes et d’autres infrastructures publiques (…) », a indiqué le nouveau patron de la direction de l’information.

Pour Elhadj Cellou Camara, le rôle de la direction de l’information et des relations publiques des armées est primordial pour promouvoir le concept armée-nation et en faire une réalité tangible au-delà de nous. « Mais comment réussir ce challenge ? J’estime que la première condition, c’est la loyauté et le respect de la hiérarchie. Notre direction est rattachée directement au ministre de la défense nationale. Il est indispensable sans tomber dans le culte de la personnalité et la responsabilité qu’il incarne. J’exhorte par conséquent les travailleurs de l’ADIPA d’en tenir compte dans l’accomplissement de leur tâche quotidienne », a-t-il lancé.

Yaya Dramé

628380576

 

 

  1. Amidou 3 ans il y a
    Repondre

    L’indépendant, le journal qui a formé et/ou accueilli toute une génération d’excellents journalistes

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.